Mercredi 10 Novembre 2004
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Le Soir Retraite
Le Soir Auto
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Actualités
Les souvenirs indélébiles du samedi de l’horreur

Dans la nuit du 9 au 10 novembre 2001 la capitale a basculé dans l’horreur. Les trombes d’eau qui ont pris, au début, l’allure d’un simple orage, ont en l’espace de quelques heures redoublé de violence pour former des torrents qui ont tout emporté sur leur passage. Bab-El-Oued, ce quartier et ses hauteurs resteront pour longtemps meurtris par les événements terribles vécus en cette journée pas comme les autres. Suite...


3 ANS APRÈS LES INONDATIONS
Les blessures pansées de Bab-El-Oued

Trois années se sont écoulées depuis la déferlante et aucune trace ou presque n’est visible de la tragédie de Bab-El-Oued.Dans les quartiers où des centaines de corps ont été engloutis par les eaux en furie, où plusieurs habitations ont été ensevelies, trois années plus tard, ces mêmes quartiers qui ont refait peau neuve, ne gardent plus de séquelles. A quelques jours de l’Aïd- El-Fitr, la rue Rachid- Kouache, le boulevard Colonel-Lotfi grouillent de monde. Suite...


LE SECTEUR DES ASSURANCES AU 1er SEMESTRE 2004
20,2 milliards de dinars de chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires du secteur des assurances a atteint au cours du 1er semestre 2004 la somme de 20,2 milliards de dinars contre 18,3 milliards de dinars, soit une évolution de 11,4% par rapport au premier semestre de l’année précédente. Durant la période annuelle allant du 1er juillet 2003 au 30 juin 2004, la production du secteur s’est élevée à la somme de 33,5 milliards de dinars contre 27,5 milliards de dinars, soit un taux de croissance en glissement annuel de 21,7%. Suite...


MOBILIS
300 000 nouveaux abonnés durant le Ramadhan

La campagne promotionnelle initiée durant le mois de Ramadhan par l’opérateur historique de téléphonie mobile Mobilis a remporté «un succès total auprès des Algériens». Dans un communiqué de presse rendu public hier dont une copie est parvenue à notre rédaction, les responsables avancent le chiffre de moins de 300 000 nouveaux abonnés ayant rejoint durant le mois sacré la famille Mobilis qui compte désormais un nombre global de 700 000 abonnés. Suite...


CONFÉRENCE NATIONALE DES DIRECTEURS DE L'ÉDUCATION
Benbouzid rappelle les grands axes de la réforme

C’est la salle des conférences de l’hôtel Mouflon d’Or qui a abrité lundi la conférence nationale des directeurs de l’éducation des 48 wilayas dont l’ordre du jour est : les infrastructures d’accueil, l’encadrement pédagogique et administratif, le livre scolaire, la solidarité scolaire, la santé et cantines et le projet du suivi et prise en charge des classes d’examen. Suite...


SITUATION SÉCURITAIRE

JIJEL
Un policier et un citoyen assassinés

C’est devant une foule nombreuse, en présence du wali, des autorités locales et sous une pluie battante, que le policier Mohamed Bouziane et son ami Choeïb Kemih, ont été accompagnés hier mardi à leur dernière demeure, au cimetière de Jijel. Suite...

LUTTE ANTIACRIDIENNE
Irrégularités dans la passation des marchés

Y a-t-il une «mafia des criquets» ? Y a-t-il eu des irrégularités dans les transactions faites dans le cadre de la lutte antiacridienne ? Oui, répond M. Louaï Abdelmadjid. Le directeur général d’Aurès Aviation, une école de formation de pilotes qui est également impliquée dans le travail aérien, ne cesse de l’affirmer. Selon ses déclarations, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a engagé la compagnie aérienne française la «moins crédible». Et ce, pour des raisons «obscures »… Suite...


DOSSIER DES FAUX MOUDJAHIDINE
Mohamed Chérif Abbès élude la question

Le dossier des faux moudjahidine a encore une fois refait surface à l’occasion d’une séance plénière consacrée aux questions orales aux membres du gouvernement qui s’est déroulée hier à l’APN. Adda Felahi, député d’El Islah, a donc interrogé Mohamed Chérif Abbès au sujet de cet épineux dossier. Suite...


LES DÉPUTÉS L'ONT VOTÉE HIER
Une loi plus répressive pour lutter contre le trafic de drogue

Les députés ont adopté lundi soir le projet de loi amendée et complétée relative à la prévention et à la répression de l’usage et du trafic illicites de stupéfiants et des substances psychotropes. En plus des articles prévus initialement par ce texte, les parlementaires ont voté un amendement portant sur la prise en charge sanitaire des toxicomanes. Ces individus, considérés comme malades, devront être suivis dans des centres de désintoxication par des médecins spécialistes. Suite...


VOTE DE LA LOI DE FINANCES 2005
La coalition gouvernementale érodée

Le gouvernement, se targuant pourtant fort d’une coalition partisane, n’aura pas eu, avanthier, l’aisance coutumière à réussir le test parlementaire. Les locataires de l’hémicycle Zighout-Youcef ont attiédi les ardeurs libérales du ministre des Finances, M. Benachenhou, en charcutant, l’expurgeant de sa substance essentielle, sa copie de projet de loi de finances 2005. Suite...


AFFAIRE "LE MATIN"/MINISTÈRE DE LA DÉFENSE SUR LES ÉVÈNEMENTS DE T'KOUT
Le procès renvoyé au 23 novembre prochain

Le procès tant attendu sur la pratique de la torture survenue au début de cette année lors des événements de T’kout, une ville située dans les Aurès, à l’est du pays, n’a pas eu lieu hier. La partie plaignante, représentée par le ministère de la Défense, ne s’est pas présentée au tribunal Abane-Ramdane d’Alger. La juge du siège décide du renvoi de l’audition au 23 novembre prochain. C’est le second report prononcé concernant cette affaire. A la barre, il n’y avait que le directeur du quotidien Le Matin , amené de la prison d’El Harrach, la journaliste Abla Chérif, auteur d’informations incriminant des éléments du corps de la gendarmerie dans des pratiques de torture, et le collectif des avocats de la défense. Suite...


ÉTAT DE SANTÉ DU PRÉSIDENT PALESTINIEN
Arafat plus près de la mort

Yasser Arafat a sombré dans la nuit de lundi à mardi dans un coma profond. Le ton n’est plus à l’optimisme. Les médecins émettent «un diagnostic réservé». Les visites ont été restreintes. Le pire est à craindre. Une délégation de dirigeants palestiniens a été reçue par Jacques Chirac. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site