Jeudi 02 Décembre 2004
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Le Soir Sat
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Culture
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Périscoop
Le projet inavoué de Louh

Dans les milieux initiés, on n’hésite pas à prêter au ministre du Travail et de la Sécurité sociale, l’intention inavouée de démanteler la CNAS. Il semble, en effet, que Tayeb Louh est un fervent promoteur de l’idée de la création d’une caisse nationale des recouvrements. Sans prétendre que l’actuelle politique managériale de la CNAS génère des déficits. Le hic est que, soutiennent les initiés, cette nouvelle caisse, qui exige le recrutement d’une main-d’œuvre conséquente ainsi que la création d’un parc auto et de biens meubles et immeubles, sera financée à partir de l’argent des cotisations sociales ! Suite...


Prise de bec

Décidément, les prises de bec deviennent une tradition gouvernementale, deux autres ministres de l’exécutif Ouyahia s’y sont, à leur tour, conformés. Lors d’une réunion restreinte entre ministres “redresseurs”, Amar Tou et Tayeb Louh eurent une violente prise de bec. Il aura fallu l’intervention de leurs autres collègues pour que le pire soit évité, rapporte-t-on. Suite...


Le référendum au second semestre 2005

Le référendum de Abdelaziz Bouteflika sur l’amnistie générale interviendrait durant le second semestre 2005, probablement en septembre. C’est ce qu’indique une source digne de foi qui confirme le “jumelage” de la question de l’amnistie avec la révision de la Constitution. Suite...


“Coup de brosse” chez les pompiers

Dans un communiqué transmis hier aux rédactions, le directeur de la prévention au niveau de la Protection civile indique que ce corps vient de bénéficier de plus de 4500 nouveaux postes budgétaires pour l’exercice 2005. Ce qui permettra d’étoffer confortablement ce corps. Une bonne nouvelle que l’auteur du communiqué qualifie d’"historique”. Sur sa lancée, notre directeur n’a pu s’empêcher de donner un “petit coup de brosse au boss”, en affirmant que la Protection civile a “marqué un saut qualitatif depuis l’installation à sa tête du colonel Mustapha El Habiri”. Suite...


DÉSERTIONS CHEZ DJABALLAH

Décidément, rien ne va plus dans le parti de Abdellah Djaballah. Après la crise ouverte provoquée par des cadres dirigeants du MRN, le chef islamiste vient d’enregistrer la défection de pas moins de 5 élus de Aïn-Ouessara (Djelfa), dont le maire de cette ville. Les cinq élus ont, en effet, décidé de rejoindre le FLN dans une lettre qu’ils ont adressée, au wali, mardi. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site