Jeudi 30 Décembre 2004
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Le Soir Sat
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Kabylie Story
Culture
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 


FAROUK KSENTINI, PRÉSIDENT DE LA CNCPPDH
“2005 doit être l’année de la réconciliation”

Après la décade de tous les dangers, de tous les crimes, tous les malheurs et toutes les épreuves, sont arrivées les années du nouveau siècle dont celle qui s’achève et celle qui va suivre. L’année écoulée est celle à l’occasion de laquelle le président de la République a été réélu démocratiquement par une majorité impressionnante des voix exprimées, celle de la paix civile retrouvée de l’Etat et de la puissance publique réhabilitées, de la mise à l’épreuve et l’exercice de la démocratie, de l’amélioration substantielle des réserves de change et de la réconciliation nationale annoncée. Suite...


HAFNAOUI BEN AMEUR GHOUL
“Une régression multiforme”

“Tout le monde sait que l’année 2004 qui s’achève s’est révélée une véritable échappe de plomb entretenue sur le peuple algérien, tant une dégradation effroyable a touché tous les aspects de la vie quotidienne : régression politique, économique, sociale, culturelle et sportive. Des observateurs l’ont intégré dans leur grille d’analyse comme une année des catastrophes naturelles et des misères. Suite...


SITUATION SÉCURITAIRE EN 2004
Assassinats, fausses redditions et… amnistie

L’année 2004 s’achève par un massacre perpétré à quelques encablures de la capitale, plus exactement à Khraïcia à la sortie ouest d’Alger. Et pourtant, dans sa dernière sortie médiatique, le directeur général de la Sûreté nationale avait estimé «le nombre de terroristes encore en activité entre 300 et 500”, ajoutant que «les renseignements que nous avons (...) montrent un moral délabré des terroristes en activité. Ils n'attendent qu'une occasion pour se rendre aux autorités”. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site