Mardi 08 Mars 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Culture
Le Soir Multimédia
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 


1 500 tonnes de concentré de tomates avariées saisies au port d’Annaba

1 500 tonnes de triple concentré de tomates avariées ont été saisies, mercredi dernier, au port d’Annaba. Cette quantité était à bord d’un navire en provenance de Chine, transportant une cargaison de 3 900 tonnes de triple concentré de tomates. Suite...


GHARDAÏA
La révolte latente des jeunes Mozabites
Reportage de Saïda Azzouz

Simple conflit de générations ou réelle prise de conscience de la jeunesse mozabite qui veut s’affranchir d’un tutorat qui l'oppresse ? La seconde hypothèse semble la plus plausible, si l’on en juge par la frénésie qui s’est emparée d’une élite qui, pour diverses revendications, s’est organisée en mouvement associatif. Un vent de liberté semble souffler sur la vallée aux sept oasis où l’on se dit prêt à mener campagne pour qu’à l’avenir la fille mozabite puisse aller à l’école publique sans que personne trouve à redire. Suite...


DES PETITS-FILS DE DÉPORTES EN NOUVELLE-CALÉDONIE EN VISITE EN ALGÉRIE
L’appel du sang et de la terre

De l’émotion, beaucoup d’émotion hier à l’aéroport Houari-Boumediene. En répondant à l’appel du sang, de la terre et de la mémoire, Tayeb, Christophe et Abdelkader ont fait le chemin inverse de celui de leurs aïeux : petits-fils de déportés en Nouvelle-Calédonie, ils ont exorcisé, hier, les vieux démons, bouclé la boucle de l’histoire. Suite...


SUITE AU DÉCÈS D'UN DE LEURS COLLÈGUES DU CENTRE NUCLÉAIRE DE DRARIA
Les chercheurs interpellent le président

Les chercheurs des centres de Draria et d’Alger interpellent, dans une longue correspondance adressée à la Présidence de la République, M. Abdelaziz Bouteflika sur leur situation socioprofessionnelle qui ne cesse de se dégrader. Les fuites de plusieurs ingénieurs en nucléaire et chercheurs vers d’autres secteurs pour certains et à l’étranger pour d’autres, ainsi que le suicide de leur collègue, qui est décédé hier matin à l’hôpital de Ain-Naâdja, ont poussé cette corporation à sortir de leur mutisme pour dénoncer certaines pratiques. Suite...


COOPÉRATION ENTRE L'UNOSAT ET LE MINISTÈRE DE L'ENVIRONNEMENT
Pour la mise en place d’un système de prévention des catastrophes naturelles

L’utilisation des données satellitaires dans la planification du développement régional et la prévention des catastrophes naturelles ont fait l’objet d’une vidéoconférence établie hier par liaison directe entre le ministère de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire et l’Organisme des satellites des Nations unies à Genève (Unosat). Suite...


APRÈS LE TERRORISME ET LA MISÈRE
Tissemsilt en quête de développement

De notre envoyée spéciale à Tissemsilt, Meriem Ouyahia

4000 DA est le revenu moyen d’un ménage dans les zones rurales de la wilaya de Tissemsilt. Un chiffre loin d’être représentatif mais qui reste un paramètre reflétant les conditions de vie. On est loin du salaire national minimum garanti ! Demeurer et continuer à vivre dans un douar, une dechra ou une localité coupée du monde est loin d’être évident. Pour les y encourager et pallier le manque de moyens un tant soit peu, depuis 2002, une stratégie nationale de développement rural a été pensée et mise en place. C’est dans cette optique que le ministre délégué au Développement rural, le Dr Rachid Benaïssa, s’est rendu à la wilaya de Tissemsilt qui a commencé l’application de cette stratégie par le biais de projets de proximité et de développement rural (PPDR).

Suite...

SOUAD BEKKOUCHE DE "20 ANS BARAKAT"
“Au nom de quoi sacrifie-t-on encore une fois la femme algérienne ?”

Souad Bekkouche est algérienne. Nous l’avons rencontrée pour la première fois au rassemblement organisé à Paris exigeant la libération de notre confrère Mohamed Benchicou et la fin des entraves aux libertés d’opinion et d’expression. Elle anime en France l’association 20 ans Barakat créée en 2003 et qui n’a de cesse de faire connaître le contenu du code de la famille mener des campagnes d’information et de sensibilisation en dénonçant les dispositions de ce texte et en organisant un certain nombre de manifestations et actions pour relayer la campagne en Algérie. Elle crie sa colère et celle des Algériennes vivant en France, et dont beaucoup ne se doutent pas des retombées du code sur leur vie de tous les jours, même si elles vivent ici en France. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site