Lundi 11 Avril 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Le Soir Multimédia
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 


Reportage :
Dossier : VOYAGE AU BOUT DE L'ENFER
La liberté de parole pour ne pas oublier

C'est le jour J tant attendu. On en parle depuis des semaines avec passion, appréhension, souvent avec désillusion, mais toujours avec intérêt, et dans toutes les villes du Maroc où nous nous sommes rendus en décembre dernier. La presse — tous supports confondus — n’est pas en reste : la dénonciation publique des violations des droits de l’homme au Maroc pendant les très longues années de plomb va commencer et les journaux — quotidiens et magazines — y consacrent des espaces importants. C'est aujourd'hui — le mardi 21 décembre 2004 —, premier jour de l'hiver, ces choses immondes ne se racontent pas au printemps, que commence la libération de la parole contre les 40 années de plomb qui ont marqué le règne de feu Hassan II. Pourquoi 40 années, et pas plus ? Suite...


IL SE FAISAIT PASSER POUR UN HOMOSEXUEL
L’assassin de Hussein-Dey sous les verrous

Dans la journée du 4 avril, les services de police sont alertés sur la présence d’un cadavre gisant dans une mare de sang aux alentours de Hussein- Dey. Les éléments de la police scientifique ont découvert sur le cadavre les clés et les papiers d’une voiture ainsi qu’une somme de 200 dinars. De leur côté, les éléments de la Sûreté urbaine de Hussein-Dey n’informent la brigade criminelle de la Division centre de la police judiciaire de la Sûreté de wilaya d’Alger (DCPJSWA), qui se chargera de l’affaire, qu’aux environs de 4 h du matin. Dans la même journée, une personne se présente au commissariat pour se plaindre d’une agression à l’arme blanche subie pendant qu’elle dormait dans une voiture. L’individu a aussi déclaré la disparition de son ami qui se trouvait au volant de la voiture. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site