Dimanche 05 Juin 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Le Soir Santé
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 


BOUMERDES
30 mois de prison requis contre l’ex-maire de Aïn-Taya

Le procureur de la République de Boumerdès a requis, lors du procès qui s’est déroulé mardi dernier, une peine de trente mois de prison ferme contre l’ex-maire de la ville de Aïn-Taya M. Sadaoui Ahmed, qui a été élu sur la liste du parti de M. Ouyahia, le RND en l’occurrence. La même peine a été, par ailleurs, demandée par le parquet contre S. Souhila, ex-directrice du secteur sanitaire dans l’affaire de détournement du foncier qui remonte, rappelons- le, à 1998. Suite...


AIN M’LILA
20 nouveaux cas suspects de typhoïde

Le nombre de cas de malades hospitalisés pour suspicion de typhoïde au niveau de l’hôpital Amirat d’Aïn M’lila est passé de 62 à 82, selon le nouveau bilan établi par les services hospitaliers concernés, hier vers 14 heures. Les nouveaux paramètres indiquent que parmi les cas admis à l’hôpital, des malades venant de divers endroits de la ville d’Aïn-M’lila dont la cité du 5- Juillet et même de la cité Sonatiba, située dans le centre-ville et bien loin des sites touchés, à savoir l’ancien Fourchi, le village socialiste agricole El-Qaria et la cité Ternite qui sont, rappelons- le, situés dans la périphérie sud de la ville. Suite...


ANNABA
Tout était faux

Faux passeports, fausse carte d’identité, faux permis de conduire et deux faux livrets de famille (l’un en arabe et l’autre en français). C’est ce qu’ont découvert les agents de la Sûreté de wilaya de Annaba dans le sac que transportait K. M., 25 ans, résidant à M’sila, et ce, suite à une information transmise par le consulat de France qui avait découvert que le dossier de visa présenté par le susnommé comportait de faux renseignements. Suite...


BOUIRA : faux barrage sur l’autoroute

Hier, aux environs de 2 heures du matin, plusieurs automobilistes empruntant l’autoroute, dans son tronçon de contournement de la ville de Bouira, ont été surpris par un faux barrage dressé par un groupe terroriste composé de six éléments en tenue afghane et armés de kalachnikovs, au lieudit Rheimat. Pour rappel, dans cet endroit une voie entière fut démolie par un glissement de terrain sur une distance de 200 mètres. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site