Dimanche 03 Juillet 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Le Soir Santé
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 


SECOUSSE TELLURIQUE DE 3,8 RESSENTIE A L’EST D’ALGER
Une réplique du séisme du 21 mai 2003, selon le Craag

Les habitants de l’Algérois et des régions est de la capitale ont ressenti une secousse tellurique, hier, à 8h 42 d’une magnitude de 3,8 sur l’échelle de Richter, selon le Craag, ce qui a quelque peu inquiété la population qui garde toujours en mémoire les dramatiques conséquences du séisme du 21 mai 2003. Toutefois, rappelant la faible magnitude de la secousse tellurique, M. Hamadache, spécialiste au Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (Craag), a expliqué qu’il s’agissait en fait d’une réplique consécutive au séisme du 21 mai 2003 ; vu la complexité de la faille, la rupture peut provoquer une réplique. Suite...


ORAN
Une jeune fille kidnappée et violée par 5 individus

Le quartier paisible de l’Usto a été secoué le 30 juin dernier par le kidnapping d’une jeune fille par 5 individus. Jeune étudiante et originaire de Sig, elle a été agressée à 14h00 par un groupe de 5 jeunes hommes au moment où elle revenait d’un taxiphone pour se diriger à la cité universitaire C4. Ces derniers lui ont demandé de les suivre dans un chantier isolé à USTO sous la menace de l’arme blanche avant de la sodomiser collectivement. Suite...


LUTTE ANTIACRIDIENNE
40 unités algériennes au Niger et au Mali

De notre envoyée spéciale à Tamanrasset Meriem Ouyahia
40 unités algériennes de prospection et de lutte antiacridienne sortent en opération au Niger et au Mali depuis aujourd’hui. Représentant une force de frappe d’environ 24 000 hectares par jour, elles exerceront sous la coordination technique d’un Poste de commandement avancé (PCA) positionné à Tamanrasset.
Suite...


AFFAIRE GL1K
La grève de la faim fait des ravages

Un rassemblement des agents de sécurité du GL1K au niveau de l’entrée de la plate-forme pétrochimique a été observé hier, dès les coups de 8h. Brandissant des banderoles “ornées” par le drapeau national où était écrit : “Nous sommes des grévistes de la faim”, “Nous voulons la réintégration”, les grévistes de la faim ne comptent baisser les bras et entendent aller jusqu’au bout pour être rétablis dans leurs droits. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site