Jeudi 14 Juillet 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Culture
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 


DOUANES
5 containers de pétards saisis

Les services des douanes du port d’Alger viennent de mettre la main sur cinq containers de produits pyrotechniques. La découverte a été réalisée au niveau de l’unité d’entreposage sous douane de la zone industrielle de Rouiba. Selon les informations recueillies sur place, l’introduction de la marchandise a été effectuée au courant du mois de janvier dernier. Les pétards d’une valeur marchande de 12 milliards de centimes ont été dissimulés dans 4 containers de 40 pieds et un autre de 20 pieds. Suite...


ACCIDENT DE CHASSE SOUS-MARINE A DELLYS
Une victime... de 60 ans

L. Ali, un aviculteur de 60 ans, était un mordu de la pêche sous-marine. Malheureusement, son hobby lui a coûté la vie. Les gardes communaux de Dellys, wilaya de Boumerdès, ont découvert son corps flottant sur les eaux de la plage dite “Treizième”. La victime pratiquait ce sport en apnée (sans bouteille). Cette pratique exige, rappelons-le, beaucoup de maîtrise technique car elle comporte d’énormes risques. Suite...


AVEC UN OBJECTIF DE LES RÉDUIRE DE 50%
Plus de 7 millions d’analphabètes en Algérie

Plus de 7 millions d’analphabètes sont recensés en Algérie. C’est la présidente de l’association algérienne d’alphabétisation Iqraa, Aïcha Barki, qui l’a déclaré hier lors de la conférence-débat tenue au Centre de presse d’ El Moudjahid portant sur les activités de cette institution. «26,50% d’analphabètes sont dénombrés en Algérie selon une enquête réalisée en 2000. Alors qu’en 1998, ce taux se situait à 31,10%», a affirmé la conférencière. La wilaya de Djelfa vient en tête, selon l’enquête de 1998, avec 53,66% d’habitants illettrés. Suite...


La mystérieuse disparition d’un cadre algérien en Belgique

Plus de trois ans après la mystérieuse disparition de son époux, dans la soirée du 13 mars 2001, Martine Haussy ne renonce pas, elle recherche inlassablement son mari, elle s’accroche au moindre indice, au moindre espoir de retrouver ses traces. Lors de son dernier séjour à Tizi-Ouzou, le mois de juin 2005, elle a sollicité la contribution de notre journal aux efforts qu’elle continue de déployer pour retrouver son compagnon de 25 ans, père de son enfant âgé maintenant d’une vingtaine d’année, né à Tizi-Ouzou. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site