Dimanche 31 Juillet 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Le Soir Santé
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Périscoop
Le cumul de l’inspecteur général

Dans les couloirs du ministère de la Communication, on ne cesse de s’interroger sur le fait que l’inspecteur général préside la commission des marchés. Or, notre inspecteur général occupe également par intérim le poste de directeur des moyens généraux. En fait, un cumul qui le place simultanément dans un organe de gestion et de contrôle, ce qui est contraire à la loi. Suite...


Le chiffre d’Air Algérie

Sollicité par le comité d’organisation du Festival mondial de la jeunesse qui se déroulera du 4 au 10août à Caracas au Venezuela, la compagnie nationale, a demandé sept milliards pour transporter la délégation algérienne. La somme demandée par Air Algérie a refroidi les organisateurs qui se sont retournés vers le MDN, pour que les150 jeunes Algériens puissent rejoindre le festival. Suite...


La photo souvenir de Ghoul

Lors de l’inauguration de la trémie reliant El-Biar à Chéraga au carrefour de Chevalley, le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, a encore une fois surpris les présents en s’adonnant à une séance de photos avec les jeunes du quartier auxquels il a promis des travaux d’aménagement de la trémie. Ces derniers ont apprécié ce geste à sa juste valeur. Suite...


Le nouveau stade de Tizi-Ouzou verra-t-il le jour ?

Selon une source proche de la JSK, la commission nationale chargée des études de marchés a, d’une façon aussi brutale que surprenante, rejeté les études initiées pour la réalisation du nouveau stade de Tizi- Ouzou. C’est une décision qui, à n’en pas douter, risque de faire sortir de ses gonds le président Hannachi, lui qui fait de ce stade la priorité absolue de son club d’autant plus que, croyait-il, les décisions présidentielles ne sont pas du genre de celles que l’on discute. Suite...


La colère de Temmar et la… cimenterie de Beni-Saf

Abdelhamid Temmar s’est énergiquement élevé contre la formule du gré à gré dans la passation de marchés. Après cette réaction, les regards se sont vite braqués sur le “gré à gré” ayant accompagné la “privatisation” de la cimenterie de Beni-Saf. Au fait, le nouveau patron de cette cimenterie, M. Pharaon, vient de mettre fin au contrat de la société de gardiennage et a également annulé tous les contrats passés avec les entreprises publiques et privées. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site