Dimanche 11 Septembre 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Edition du jour
 
Le Soir Santé
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 


TIZI-OUZOU
L’escroc des bijoutiers toujours en cavale

Le fin escroc, dont l’identité reste toujours masquée, use d’un procédé simple, selon le témoignage de ses victimes qui se sont manifestées jusque-là, d’autant plus efficace qu’il n’éveille pas l’ombre d’un soupçon. Son stratagème : il choisit sa victime en se déplaçant plusieurs fois dans une localité donnée. Il obtient le patronyme d’une famille bien connue dans cette ville, puisque lui-même n’étant pas connu, prétendant, par contre, être un gendre fraîchement élu, venu rendre visite en compagnie de son épouse à sa belle-famille. Suite...


COUR D'APPEL DE PARIS/PROCÈS LOUIZA IGHILAHRIZ-GENERAL SCHMITT
Mensonges et calomnies de tortionnaires devenus généraux
De notre envoyé spécial à Paris, M. Benameur

“Fumier. Fumier!” Il a suffi de ces deux mots pour ébranler la salle d’audience de la cour d’appel de Paris, jeudi, pour paralyser les quatre magistrats qui instruisaient le procès en appel et pour rendre stupéfaits les présents à cette audience qui a duré de 13h30 à 23h. Stupéfaits, abasourdis, étonnés, personne ne s’attendait à de tels propos lancés par le général Maurice Schmitt à l’adresse de Pierre Mairat, défenseur de Louisa Ighilahriz. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site