Mardi 11 Octobre 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Culture
Monde
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Actualités
BLIDA
Le maire de Béni-Tamou en prison

Le maire (MSP) de Béni-Tamou, commune située à 10 kilomètres au nord de Blida, a été placé, samedi dernier, sous mandat de dépôt par le procureur de la République d’El-Affroun, apprend-on de sources généralement bien informées. Le motif de son incarcération réside en la falsification d’une délibération. Suite...


COURS DES VIANDES
Les prix toujours stables

En dépit de l’arrêt de travail des abattoirs, le prix des viandes est resté stable. Au marché Ali-Mellah d’Alger, les tarifs ont même connu une petite baisse. L’agneau qui avoisinait les 750 DA au début du mois du Ramadhan a été vendu à 600 DA pour le gigot et 550 DA pour les autres parties. Le veau passe difficilement en dessous de la barre des 800 DA. Il est à noter que la viande de dinde demeure la plus abordable. Les escalopes sont à 399 DA le kilogramme et les cuisses à 299 DA. Au sujet de la “pérennité” des prix, d’aucuns affirment que cela restera valable jusqu'à épuisement des stocks, mais d’ici là, les abattoirs auront retrouvé leur cadence de travail.
A. G.
amirsoir@yahoo.fr
Suite...


LANCEMENT D'UN PARTENARIAT ENTRE LE MINISTÈRE DE LA SOLIDARITÉ ET CELUI DE L'ENVIRONNEMENT
Vers une gestion intégrée des déchets municipaux

Une convention de partenariat a été signée hier entre le ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement et celui de l’Emploi et de la Solidarité. Il s’agit de la concrétisation du programme national de gestion intégrée des déchets municipaux “PROGDEM” ainsi que d’un projet de solidarité pour l’emploi et l’amélioration du cadre de vie. Suite...


LA FOIRE SAMSUNG OUVERTE HIER
20% de réduction pour l'électroménager

Samsung Algérie offre une réduction de 20% sur les prix de ses produits électroménagers et de l'ordre de 30 à 40% pour les téléphones mobiles de diverses gammes. Des produits exposés depuis hier et jusqu'au 15 octobre prochain, à l'Office Riyad-El-Feth, lors de la première foire qu'organise Samsung Algérie, avec la participation de ses cinq distributeurs majeurs. Suite...


Salinité des eaux souterraines à Aïn-Defla

La wilaya de Aïn-Defla est confrontée aux problèmes de salinité des eaux souterraines. Plusieurs communes sont touchées par ce phénomène. Elles sont alimentées à partir d’un forage dont l’eau est fortement minéralisée avec un taux de salinité avoisinant le seuil de 5,5g/l dépassant les normes de l’OMS. “Ce problème devient préoccupant et risque de s’étendre à l’avenir vers d’autres localités” selon un autre cadre. Une étude est en cours pour trouver une solution à cette situation.
M. O.
Suite...


RÉCEPTION D'UN NOUVEAU BARRAGE A AÏN-DEFLA
75 millions de m3 pour l’irrigation

Wilaya à vocation agricole par excellence, Aïn-Defla a réceptionné, dimanche dernier, le nouveau barrage de Sidi-Mohamed Bentaïba, réalisé dans la région d'Arib, au nord-est, d’une capacité de 75 millions de m3 pour l’irrigation de 8 495 hectares. En visite d’inspection et de travail, Abdelmalek Sellal, ministre des Ressources en eau, a procédé à sa mise en eau. Représentant 30% de la production nationale en pomme de terre, cette wilaya dispose de six ouvrages d'une capacité globale de plus de 700 millions de m3. Suite...


LE GOUVERNEMENT OPTE POUR UN PLAN DE RELANCE POUR LES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES
Une bouée de sauvetage pour les Eriad

Un plan de relance destiné pour les entreprises de l'industrie de l'agroalimentaire, en l'occurrence celles des Eriad aurait été approuvé par le gouvernement, a-t-on appris de source sûre. Le plan en question prévoit plusieurs objectifs dont notamment celui du financement du filet social et de la relance de la production. Mais, il n'en demeure pas moins, poursuit notre source, que l'objectif premier assigné à cette démarche est celui de la mise à niveau de ces entreprises à travers un plan de charge. Suite...


AIR ALGÉRIE ET LE NON-RESPECT DE LA RÉGLEMENTATION DU TRAVAIL
Le SPLA dénonce le silence des autorités

La journée de protestation organisée samedi dernier par le Syndicat des pilotes de ligne algériens, SPLA, semble laisser indifférente la direction générale d'Air Algérie et celle de la Direction de l'aviation civile et de la météo. 72 heures après le mouvement de protestation initié par le SPLA, pour dénoncer le non-respect par la direction des opérations de la compagnie nationale aérienne des textes qui régissent le travail spécifique du personnel navigant, aucune autorité ne s'est manifestée pour engager un dialogue. Suite...


DÉCOUVERTE DE CHARNIERS DANS LE SUD MAROCAIN
Les parents d’un ministre sahraoui parmi les victimes

L’instance officielle marocaine Équité et Réconciliation (IER) a annoncée, samedi, la découverte de charniers dans les camps de détention secrets de Tagounit, d'Agdez et de Kalaât Mgouna, dans le sud du Maroc. Les parents de Mohamed Salem Ould Salek, ministre sahraoui des Affaires étrangères, figurent parmi les cinquante victimes. Suite...


La cour d'Alger gèle la grève des vétérinaires

La cour d'Alger siégeant en référé a pris hier la décision de geler la grève de trois jours (9, 10 et 11 octobre 2005) engagée par le Syndicat national des vétérinaires fonctionnaires de l'administration publique (SNVFAP). L'information a été rendue publique hier par le ministère de l'Agriculture qui rappelle que la revendication des vétérinaires portant sur la revalorisation du statut du vétérinaire dépend de l'adoption du statut de la Fonction publique.
A. B.
Suite...


DEUXIÈME JOUR DE LA GRÈVE DES VÉTÉRINAIRES
La mobilisation s’accentue

Au deuxième jour de la grève des vétérinaires, le mot d’ordre reste plus que jamais de rigueur. Le succès enregistré au premier jour du débrayage a poussé la corporation concernée à maintenir intacte sa mobilisation. Il est cependant à retenir que le corps des vétérinaires est à sa toute première action du genre. Suite...


ÉVÈNEMENTS DU 5 OCTOBRE 1988
La douleur, vivace, d’une mère

C’est une mère encore éplorée par la perte de son fils cadet qui s’est présentée hier à notre rédaction. “Je ne suis pas venue raconter mon désespoir, mais juste évoquer le souvenir de nos enfants morts lors des tragiques évènements d’octobre 1988”. Ahmed Benamor avait 17 ans. Sorti de chez lui un certain 10 octobre 1988 pour des démarches administratives à Bab-el-Oued, il est pris dans une fusillade à hauteur de la place Emir-Abdelkader. Suite...


PRÉVENTION CONTRE LA GRIPPE AVIAIRE
Des mesures peu convaincantes

Face à la menace de la grippe aviaire, la vaccination contre la grippe saisonnière provoquée par la souche actuellement en circulation des personnes âgées de 65 ans et plus et la constitution d’un stock d’antiviraux restent les principaux axes du plan national proposé par le département de Amar Tou. Malheureusement, le ministre de la Santé et de la Réforme hospitalière n’a pas voulu donner plus de détails sur le stock présumé, ni sur le montant de l’enveloppe financière dégagée. Par ailleurs, d’autres informations précisent que les négociations avec les laboratoires pharmaceutiques pour l’approvisionnement en TAMIFLUX n’aboutissent pas. Suite...


SAIDA
Trois dangereux terroristes abattus à Bentreif

Depuis l’assassinat de deux gendarmes dans la localité de Rebahia, distante du chef-lieu de wilaya de 4 km, les militaires pourchassent à travers la région de Bentreif relevant de la daïra d’El Hassasna, fief du terrorisme, le groupe de l’émir du GSPC Haddou. C’est ainsi que l’on apprend que dimanche après-midi, aux environs de 16h30, trois terroristes ont été abattus au lieu-dit Bentreif et un patriote tué. Suite...


AU LENDEMAIN DE L'ADOPTION DE LA CHARTE POUR LA PAIX
Des repentis au compte-gouttes

La charte pour la paix et la réconciliation nationale, qui, fondamentalement, exonère de poursuites judiciaires le crime terroriste, n’a pas suscité jusque-là une résipiscence ou un repentir conséquents chez les groupes terroristes islamistes encore en activité. Peu, très peu d’”égarés”, pour reprendre la terminologie officielle en vogue, ont déserté le maquis depuis le 29 septembre dernier, voire depuis l’annonce de la clémence. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site