Mercredi 25 Janvier 2006
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Le Soir Retraite
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 


Pause-café
Macroéconomie

Au moment où l’on nous abreuve de bonnes nouvelles sur le front économique, il serait intéressant de connaître l’avis de tous ces anciens et futurs chômeurs — lessivés par le rouleau compresseur de la politique ultralibérale — sur les équilibres macroéconomiques et le plan d’ajustement structurel ! Et on pourrait même ajouter ces plats aux menus de certains restaurants huppés de la capitale. Suite...


TIARET
Un jeune mortellement poignardé

B. F., un jeune âgé de 18 ans, a été mortellement poignardé avant-hier aux environs de 21h au niveau du boulevard Bouabdelli-Bouabdellah, au cœur de la ville, par un groupe d’individus dont on ignore le nombre et le mobile. Atteinte de plusieurs coups de couteau au thorax, la victime succombera dès son admission aux UMC du secteur sanitaire Youcef-Damardji où elle a été transportée par les éléments de la Protection civile. Une enquête a été ouverte par la police judiciaire afin d’élucider les circonstances de ce drame et identifier le ou les auteurs de ce crime. Suite...


TIZI-OUZOU
Les campus paralysés

Les enseignants ont répondu massivement à la journée de protestation du bureau national du Cnes. Toutes les facultés étaient paralysées hier. Les enseignants n’ont pas, du reste, chômé” lors de cette journée de contestation, puisque dès la matinée, ils ont rejoint les quatre bureaux de vote désignés dans les quatre grands sites universitaires de Tizi- Ouzou, à Hasnaoua, Bastos, Boukhalfa et Oued-Aïssi, pour s’exprimer sur la semaine de grève annoncée pour le 26 février prochain. Suite...


LE NOUVEAU CODE DU TRAVAIL PRIVILEGIE LA "NEGOCIATION"
Le droit à la grève menacé ?

Le nouveau code du travail risque de remettre en cause l’exercice syndical. Le recours à la grève pourrait obéir à des conditions plus draconiennes. Les conclusions de la commission tripartite chargée d’élaborer le nouveau texte n’a pas encore rendu publiques ses conclusions mais Tayeb Louh a déjà donné le la : “Le droit syndical ne doit en aucun cas déraper et mettre en péril l’intérêt de la collectivité”, a-t-il soutenu hier, insistant sur la nécessité de favoriser la négociation plutôt que l’affrontement. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site