Mercredi 01 Mars 2006
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Le Soir Retraite
Le Soir Auto
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 


Pause-café
Frère

Qu’il était simple, suggestif et profond ce qualificatif de “frère” qui désignait tous les responsables au lendemain de l’indépendance. On disait “le frère Ahmed Ben Bella, président de la République”… Suite...


PRÉSERVATION DE L'ENVIRONNEMENT
Des ingénieurs algériens bientôt au Japon pour un stage de formation

Douze ingénieurs du ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement partiront en stage au Japon le 4 mars prochain pour suivre une formation sur le thème “Cleaner Production”. Hier, lors d’une cérémonie organisée au siège du ministère, M. Cherif Rahmani a félicité les stagiaires et précisé que cette formation permettra aux concernés de mieux agir pour l’environnement au niveau de leurs postes de travail respectifs. Suite...


AMAR TOU A PROPOS DE LA GRIPPE AVIAIRE
L’apparition du virus en Algérie n’est pas à écarter

L’apparition du virus de la grippe aviaire, le H5N1, en Algérie n’est pas à écarter, selon le ministre de la Santé et de la Réforme hospitalière, Amar Tou. Hier sur les ondes de la Chaîne I de la radio nationale, Amar Tou a estimé, en effet, que les oiseaux migrateurs, de retour d’Afrique vers l’Europe et lors de leurs haltes dans les zones humides de notre pays, peuvent, si certains d’entre eux sont porteurs du virus, contaminer d’autres oiseaux. Suite...


ABDALLAH DJABALLAH A BLIDA
“L’augmentation des salaires est plus que vitale”

Le porte-parole du mouvement El Islah, Abdallah Djaballah, a animé lundi dernier, un meeting à Blida au cours duquel il s’est montré dur à l’égard du pouvoir en place qu’il a fustigé, notamment en ce qui concerne la répartition des richesses. Suite...


SOLTANI-BOUTEFLIKA
Le froid ?

L’un des partis de l’alliance présidentielle, le MSP en l’occurrence, ne cautionne plus les décisions politiques du président de la République. L’arrivée tardive de Aboudjerra Soltani au Palais des Nations jeudi dernier et ses “réserves” quant aux textes d’application de la charte pour la paix et la réconciliation nationale renseignent sur le froid qui caractérise les rapports entre les deux hommes. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site