Mercredi 19 Avril 2006
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Le Soir Retraite
Le Soir Auto
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Périscoop
BAZOOKA
Fuite des cerveaux (suite)
PAR MOHAMED BOUHAMIDI
mbouhamidi2001@yahoo.fr

Pour poursuivre les débats sur la fuite des cerveaux, je vous livre ce message d’un universitaire algérien installé en France. «Moi-même, je suis professeur dans un institut de biotechnologie et je sais que les conditions de travail que j'ai ici, jamais je ne les aurais en Algérie. Suite...


Gré à gré pour Feraoun

On croit savoir que des bateaux de la Cnan vont être vendus selon la formule gré à gré à l’homme d’affaires saoudien Feraoun. Celui-là même qui a pu reprendre une cimenterie à l’ouest du pays et serait sur le point, selon des indiscrétions, de reprendre des hôtels à Alger. Suite...


Liquidation tous les jeudis

Des audiences exceptionnelles des chambres pénales et des sections pénales de la cour d’Alger sont programmées tous les jeudis. Des centaines d’affaires ont été enrôlées, ce qui n’a pas manqué d’irriter les justiciables et même les milieux judiciaires. Cette obligation de liquidation des affaires pendantes se fait le jeudi, censé être une journée de repos. Une fois de plus, la précipitation risque de compromettre la bonne application de la loi, selon les juristes. Suite...


PRENDRE LE TEMPS QU'IL FAUDRA

“Nous prenons le temps qu’il faut pour que l’Office national du tourisme soit géré de la meilleure façon”. Telle a été la réponse de Noureddine Moussa, ministre du Tourisme, faite au sujet de la nomination d’un directeur à la tête de l’ONT. Fonctionnant avec un directeur intérimaire depuis plusieurs mois, l’ONT, a rappelé le ministre, a la charge de préparer le Salon international du tourisme pour le 15 mai et dû chapeauter l’organisation du festival du tourisme à Biskra. Le ministre considère qu’il n’y a pas d’inquiétude quant à la gestion de cet office. Suite...


LE CIMENT ET LA RUMEUR

Depuis quelque temps, la cimenterie de Chlef arrive à inonder le marché, notamment celui du centre. Mieux encore, elle le fait avec un prix défiant toute concurrence. Pour casser cet élan magnifique, certains propagent la rumeur que ce ciment ne serait pas de bonne qualité, comme si en Algérie il n’y a pas un système strict de contrôle de la qualité de ce produit stratégique. Mais il semble que la clientèle est restée, heureusement, insensible à cette malheureuse rumeur. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site