Jeudi 11 Mai 2006
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Culture
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Périscoop
BAZOOKA
Les mauvais calculs
PAR MOHAMED BOUHAMIDI
mbouhamidi2001@yahoo.fr

Les recteurs n’allaient pas rater l'occasion. Les premiers recours au tribunal contre la grève du Cnes sont déposés. Au même moment, des organisations patronales annoncent qu’elles vont renégocier les conventions de branches avec l’accord de principe pour une augmentation des salaires. Le président de la Confédération algérienne du patronat ajoute, bien sûr, qu’il s’agira aussi de fixer les normes de productivité. Suite...


La trouvaille d’Ouyahia

«L’autorisation politique», c’est la dernière trouvaille du gouvernement d’Ouyahia pour «filtrer» les nouvelles publications. Désormais, même l’obtention de l’agrément que délivre le ministère de la Justice ne suffit plus pour lancer un nouveau journal et, pour ce faire, il faudrait aussi réussir à obtenir«l’autorisation politique», informelle naturellement. Treize dossiers dans ce cas attendent ainsi sur le bureau du chef du gouvernement. Suite...


Des réactifs périmés

Plusieurs CHU à travers le territoire national ont refusé de réceptionner les réactifs à dosages immunologiques commandés de l’Institut Pasteur d’Alger. Ces réactifs avaient pour date de péremption le mois de juin 2006. Certains responsables affirment que les réactifs en question ont dû séjourner durant plusieurs mois dans les locaux de l’IPA avant d’être livrés. Suite...


Un directeur bien zélé !

La visite inattendue du ministre de l’Agriculture à la salle de cinéma l’Algeria a mis, apparemment, son directeur dans un état d’excitation extrême. Ce dernier n’a pas trouvé mieux que de chasser les journalistes présents pour couvrir l’avant-première du film Beur blanc rouge. Les pauvres journalistes, surpris du fait, ont préféré quitter la salle. Il est clair que la venue de Saïd Barkat valait mieux que la promotion du film. Suite...


QUAND OULD ABBES FAIT DANS L’AIR DU TEMPS

Le 9 avril 2000, la commission dite des 106 logements de Sidi Moussa, présidée par le maire de cette commune et composée, entre autres, d’un représentant du ministère de la Solidarité, avait arrêté la liste des familles victimes du terrorisme, attributaires de ces appartements. Six ans après, et alors que les bénéficiaires de ces appartements attendent toujours la remise des clefs, le département de Djamel Ould Abbès vient de refaire une nouvelle liste de bénéficiaires en excluant des familles victimes du terrorisme et en les remplaçant par des «victimes de la tragédie nationale». Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site