Jeudi 02 Novembre 2006
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Culture
Monde
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

Culture : PATRIMOINE - TIPASA
Le Tombeau de la chrétienne vandalisé


Le Mausolée royal de Maurétanie, situé dans la commune de Sidi-Rached, wilaya de Tipasa, “a fait l’objet la semaine écoulée d’un acte de dégradation commis par un groupe de jeunes”, a-t-on appris auprès de la brigade de Gendarmerie nationale. L’acte de dégradation a ciblé la porte ouest du mausolée, qui, selon les spécialistes, est la partie la plus authentique du monument funéraire.
Classé par l’Unesco sur la liste du patrimoine de l’humanité, “ce mausolée a également subi des dommages au niveau de sa porte basse par ces mêmes jeunes qui voulaient pénétrer dans la galerie, fermée au public depuis 1994”, a précisé la même source. Deux grosses pierres situées au sommet du monument et qui servaient d’ornement au-dessus de la porte ouest ont, en effet, été basculées et gisent actuellement au sol suite à l’acte de vandalisme commis par ces jeunes dont la présence a été signalée à maintes reprises par les gardiens qui restent impuissants devant de tels actes, souligne-t-on. “Les jeunes adolescents, après leur forfait sur le mausolée, ont pénétré par effraction dans le restaurant situé sur l’esplanade du site pour y voler tous les objets en cuivre qu’ils s’apprêtaient à refiler à un receleur au moment de leur arrestation”, indique-t-on de même source. “Le Mausolée royal de Maurétanie est ouvert à toutes les incursions et dégradations étant donné l’absence de clôture. Et sitôt les gardiens partis vers 17 h, celui-ci accueille toute une faune de jeunes oisifs et sert même de pâturage aux moutons de certains éleveurs de la région”, indique-t-on. Monument funéraire qui date de la période numide, classé en 1982 sur la liste du patrimoine mondial, le Mausolée royal de Maurétanie a déjà fait l’objet en 2005 d’une opération de réhabilitation grâce à une enveloppe du budget de wilaya. Celle-ci a permis la mise en place d’une clôture à l’entrée du site, l’aménagement d’un salon d’accueil des invités, de sanitaires, le bitumage du parking ainsi que l’aménagement de petites allées de promenade. Pour éviter les actions malveillantes contre ce patrimoine historique de la région, les gestionnaires du secteur ne cessent d’appeler à la mise en place d’une clôture pour ceinturer tout le site d’une superficie de 10 ha environ.

Nombre de lectures : 474

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site