Mardi 14 Novembre 2006
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Culture
Le Soir Multimédia
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 


Pause-café
Sarko chez les "bons" banlieusards...

Si, réellement, nous avions continué sur le même rythme de développement connu dans les années soixante-dix, sur fond d'indépendance nationale et de souveraineté de la décision politique, en essayant de tenir les promesses faites aux martyrs, nous n'en serions pas à attendre du ministre de l'Intérieur de l'ancienne puissance coloniale qu'il assouplisse les visas d'entrée dans son pays ! Suite...


TIGZIRT
Attentat manqué contre la BMPJ

Une bombe de fabrication artisanale a explosé hier, aux environs de 11 h, au passage d’un véhicule de la BMPJ. Effectuant leur ronde quotidienne sur la route du nouveau port, à proximité du cimetière des chouhada, les policiers ont été surpris par l’explosion d’une bombe actionnée à distance. Fort heureusement, on ne déplore qu’un blessé léger. La région de Tigzirt, qui a connu une accalmie depuis l’attentat ayant ciblé un Patriote et qui remonte à plusieurs mois, vient de renouer avec le terrorisme du GSPC, version Al Qaïda.
K. B.
Suite...


BLOQUE AU PORT DE ANNABA
Rebondissement dans l’affaire du “Sea Force”

Bloqué au port de Annaba depuis maintenant plus d’une semaine, le Sea Force, navire cargo italien transportant 1 800 tonnes de déchets ferreux à destination de Salerno (Italie) ne lèvera pas l’ancre de sitôt et apparemment les développements qu’a pris cette affaire ne sont pas pour faciliter les choses. Au départ, c’est un simple changement d’adresse de l’opérateur italien — celle portée sur le registre du commerce n’étant pas conforme à celle déclarée — celui-ci était domicilié à Boumerdès avant de s’installer à Bab-Ezzouar et avait omis de signaler le changement aux services concernés. Suite...


SARKOZY DEPUIS HIER A ALGER
Les visas, il faut attendre la fin de la visite

Le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur français, est arrivé, hier, dans l’après-midi à Alger pour une visite officielle de deux jours. Et comme à chaque fois qu’il s’agit d’un séjour d’un officiel français de cette envergure, l’aspect “émotionnel” plane lourdement sur le séjour du numéro deux du gouvernement de la France. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site