Mardi 26 Décembre 2006
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Culture
Monde
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 


Pause-Café
H'na aïch Hacène ! (*)

Je ne compte plus le nombre de messages de sympathie depuis la terrible maladie de mon oncle, un citoyen ordinaire, affilié à la Cnas et à la mutuelle de l’éducation, mais qui n’a trouvé personne pour le prendre en charge, l’orienter, l’aider, à part quelques médecins qui honorent le serment d’Hippocrate. Le peuple est abandonné ! Suite...


TOURISME SAHARIEN
Fin de la traversée du désert ?

De notre envoyée spéciale à Djanet, Meriem Ouyahia

Deux vols charters le 28 octobre, quatre autres début décembre, ce sont là des chiffres qui ne trompent pas sur un début de saison prometteur pour le tourisme saharien dans la région de Djanet. Du mois d’octobre jusqu’à la fin du printemps, les touristes et les amoureux des magnifiques étendues de sable, du dépaysement et d’aventures y affluent. Suite...

TIZI-OUZOU
Un terroriste éliminé à Aïn Zaouïa

Suspectant un mouvement des groupes terroristes écumant le massif forestier de Boumehni, les forces de l’ANP ont tendu, dans la nuit de dimanche à lundi, une embuscade qui s’est soldée par l’élimination d’un terroriste, a-t-on appris. Suite...


SOCIETE CIVILE
La loi sur les associations à l'index

Quel est le rôle du mouvement associatif dans l’épanouissement de la société civile ? Les associations ont-elles la liberté d’agir comme elles l’aspirent ? Le cadre législatif qui les régit répond-il aux attentes de la société civile ? Toutes ces questions ne cessent en fait d’être remuées au sein même de la société civile, en mal de trouver son épanouissement dans le cadre associatif. Suite...


Mohamed Benchicou répond à l'avocat d'Amel Wahby

Dans une lettre publiée dans Le Soir d’Algérie du 25 décembre, l’avocat de la chanteuse Amel Wahby, Me Aurélien Chardeau, conteste quelques aspects du compte rendu fait par un de vos journalistes de l’audience du 21 décembre qui m’a opposé à sa cliente au tribunal de Paris, en s’autorisant des jugements et des contrevérités inacceptables. C’est son travail d’avocat que de venir au secours d’une plaignante qui, le moins que l’on puisse dire, n’est pas sortie à son avantage de débats qui ont duré quatre heures. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site