Mercredi 24 Janvier 2007
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
LE REGARD DE MOHAMED BENCHICOU
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Le Soir Retraite
Le Soir Auto
Monde
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

Actualités : REMANIEMENT GOUVERNEMENTAL
Le PT soutient le retour des ministères de l'Economie et de la Planification


Le remaniement gouvernemental prochain est-il annonciateur de nouveaux postes ministériels ? Le Parti des travailleurs (PT) plaide pour cette option en soutenant l’idée de «la création d’un ministère de l’Economie et d’un ministère de la Planification qui matérialiserait l’amorce de la réhabilitation de l’Etat comme puissance publique soucieuse de résoudre les problèmes qui menacent l’existence de l’industrie algérienne et d’assurer l’avenir des générations futures».
Dans un communiqué ayant sanctionné la réunion de son secrétariat national qui s’est tenue hier, le Parti des travailleurs considère que la création de ces deux départements est synonyme de «rupture avec le désengagement de l’Etat qui a induit des catastrophes dont le pillage gigantesque des fonds publics par Khalifa et d’autres acteurs». C’est dans cette optique, que le secrétariat national du PT soutient les propositions formulées par l’UGTA concernant la nouvelle stratégie politique industrielle. Il s’agit de «la nécessité de supprimer le ministère de la Participation et de la Promotion industrielle (MPPI), les SGP et le Conseil de participation de l’Etat (CPE)». Des structures, selon cette formation, «érigées en centres de décisions parallèles aux structures traditionnelles de Etat dotées de pouvoirs de décisions énormes sur l’ensemble du patrimoine public industrielle, touristique et culturel qui ont provoqué des conséquences ravageuses pour l’économie nationale». Mieux encore, le parti que dirige Louisa Hanoune considère que «la dissolution de ces structures s’avère le préalable à toute politique industrielle visant à créer durablement des richesses, à préserver les 600 000 emplois permanents existants et à en créer d’autres». A ce titre, le secrétariat national du Parti des travailleurs, note le communiqué a «discuté des propositions de l’UGTA relatives à la politique industrielle ». «Il relève et approuve l’insistance de la Centrale syndicale quant à l’intervention de la puissance publique dans ce secteur vital par l’élaboration d’une politique industrielle partant des énormes atouts existants et des faiblesses à combler notamment l’apport financier de l’Etat, la protection de la production nationale et la révision du mode de gestion », ajoute-t-on. Consacrant un large commentaire sur la question économique et sociale, le communiqué du PT s’est levé contre «des pratiques institutionnalisant le pillage des ressources publiques de la force de travail, alors que les normes sont violées par les sous-traitants pour qui, seul compte le profit». «Ces entreprises et institutions publiques mettent une partie de leurs salariés à la disposition d’entreprises privées, en leur versant les salaires des employés, mais que ces derniers en perçoivent moins », explique la même source. Face à cette situation, le Parti des travailleurs lance un appel pour «l’arrêt des privatisations, le gel de l’accord d’association avec l’Union européenne qui programme la désertification industrielle et agricole de notre pays, la définition d’un budget conséquent pour le secteur de l’industrie et la réhabilitation des missions et responsabilités des ministères». Enfin, le PT conclut son analyse sur la situation en tirant la sonnette d’alarme et réaffirme : “La persistance d’une telle situation accentue la décomposition sociale, ce qui ouvre la voie aux provocations et manipulations à la veille d’un rendez-vous électoral et au moment où l’opposition légitime de l’Etat à l’installation de bases américaines dans le Sud algérien (Africom), appelle davantage de cohésion sociale et nationale».
Abder Bettache
youcefabder@hotmail.com

Nombre de lectures : 309

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site