Dimanche 28 Janvier 2007
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
LE REGARD DE MOHAMED BENCHICOU
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Le Soir Santé
Monde
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 


Pause-Café
Tante Aldjia et Khalifa (11)

— C’est quand même bizarre que les chiites et les sunnites se mettent à s’entretuer en Irak au moment où les Libanais s’étripent dans les rues et où les Palestiniens se tirent dessus sans retenue !
— Bizarre, en effet. Mais, ces trois pays ne sont-ils pas démocratiques ?
— Oui, en effet. Il n’y a que dans les dictatures, où ça va pour le moment. Pour savoir si un pays arabe est démocratique ou pas, il suffit de compter les morts des affrontements internes.
Suite...


ORAN : PREMIER JOUR DU PROCÈS DE LA BCIA
En attendant la décision de la Cour suprême, le procès débute sans les 6 principaux accusés

Le procès de la BCIA a finalement débuté comme prévu en ce 27 janvier 2007 au niveau de la cour criminelle d'Oran, avec néanmoins une particularité contraignante quant au suivi de son déroulement par les avocats stagiaires et les journalistes qui devaient suivre le procès sur un écran plat avec des "on" et des "off" du son mal réglé qui empêchaient le bon suivi d'un procès aussi important. Dans l’après-midi, par souci de réunir les meilleures conditions pour le suivi médiatique de l’affaire, décision fut prise afin de réserver un espace pour la presse à l’intérieur de la salle d’audience. Suite...


10 ANS APRES SON ASSASSINAT
Que subsiste-t-il de l'héritage de Benhamouda ?

Le 28 janvier 1997, Abdelhak Benhamouda, alors secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), est lâchement assassiné dans la cour du siège de la Centrale syndicale, victime d’un attentat terroriste revendiqué par le Front islamique du djihad armé (FIDA). L’homme disparu, l’engagement syndical qu’il incarnait et les perspectives politiques qu’il projetait s’érodèrent au fil des années. Ni la Centrale syndicale qu’il dirigeait, ni le Rassemblement national démocratique (RND) qu’il a fécondé ne sont demeurés fidèles aux lignes de conduite qu’il leur avait tracées. Suite...


AFFAIRE KHALIFA
Il n'y a aucun vide juridique

Pourquoi l’agence judiciaire du Trésor qui bénéficie d’une autorité d’agir en cas d’infraction n’a pas réagi à temps pour le cas Khalifa ? Et qu’en est-il de la non-publication au Journal officiel du nom du P-dg de la banque en question ? Qui a dit que les instruments juridiques n’existaient pas ? Depuis le début du procès Khalifa, l’on ne cesse d’invoquer le vide juridique prétextant les nombreuses infractions relevées depuis la création d’El Khalifa Bank alors que le vide et les défaillances sont ailleurs ! Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site