Jeudi 01 Février 2007
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
LE REGARD DE MOHAMED BENCHICOU
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Culture
Monde
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 


Pause-Café
Tante Aldjia et Khalifa (15)

Aujourd’hui, c’est tonton Lekhmissi qui m’appelle de bon matin :
— Ta tata est tombée sur la tête ! Elle ne parle que de traites !
— Un problème avec «Sarhouda», la vache laitière ? Elle ne peut plus la traire ?
Suite...


BLIDA
Enquête à la direction des oeuvres universitaires

De sources généralement bien informées, nous avons appris que le parquet de Blida a ordonné une enquête approfondie sur la gestion de la direction des œuvres universitaires de Blida, notamment sur le volet qui touche le transport des étudiants. Suite...


LE DG DE NAFTAL :
"Les stations-services sont un bien de Sonatrach"

Il faudra attendre samedi prochain pour savoir si les stations-services libres feront grève ou pas. Les arguments avancés par le P-dg de Naftal n’ont pas convaincu les exploitants libres de stations-services. Hier, le P-dg de Naftal, Saïd Akretch, a réaffirmé lors d’une conférence de presse tenue au siège du ministère de l’Energie et des Mines la disponibilité de son entreprise à dialoguer avec l’ensemble de ces gérants en vue de favoriser la prise en charge de leurs préoccupations, excluant toutefois “toute concession de ces stations” qu’il considère comme étant “des biens du groupe Sonatrach” et non pas de l’Etat. Suite...


DANS UNE DECLARATION A L'AFP, A TUNIS
Ould Kablia annonce l'éradication proche du GSPC

Le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, chargé des collectivités locales, Dahou Ould Kablia, a annoncé, hier, depuis Tunis où il participait à une réunion des ministres arabes de l’Intérieur, l’éradication proche du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), rebaptisé depuis peu Al Qaïda au pays du Maghreb islamique par l’organisation de Ben Laden à laquelle il avait auparavant prêté allégeance. “Nous ne lui prêtons pas plus d’importance qu’il n’en a. Allié d’Al Qaïda ou pas, c’est un mouvement qui tend à être éradiqué en totalité et ne pose pas de problème en terme de menace importante”, a-t-il déclaré à l’AFP. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site