Samedi 10 Mars 2007
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
LE REGARD DE MOHAMED BENCHICOU
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Culture
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

Culture : PREMIER TOUR DE MANIVELLE DU FILM SUR JUGURTHA
Sur les traces de nos ancêtres


Le réalisateur Salim Roubeche a donné, mardi après-midi, au Musée de l’armée d'Alger, le premier tour de manivelle de son film documentaire historique sur le roi Jugurtha. Cette œuvre de 52 minutes aura pour titre Sur les pas de Jugurtha. Une pléiade de comédiens algériens de l’Institut national des arts dramatiques aura un rôle dans ce film documentaire.
Ce projet prévu dans une fiction retracera, notamment, le voyage de Jugurtha dans le temps. A ce sujet, le réalisateur dira qu’il “souhaiterait réunir l’époque romaine et numide à celle d’aujourd’hui (contemporaine) dans un court métrage de 52 minutes”. Avant d’ajouter qu’il voudrait sortir du contexte romain et reprendre la véritable histoire numide telle quelle. Au fait, Jugurtha est mort sous la pression romaine. Il fut livré aux Romains par son beau-frère et non par son beau-père. Il fut amené en triomphe à Rome, et jeté dans un cachot où il mourut de faim. En conclusion, la trahison a été faite par son beau-frère. Une version qui est éditée dans plusieurs livres. Cette œuvre met en évidence la lutte d'un chef numide contre la pénétration romaine à la fin du IIe siècle avant l'ère chrétienne. Personnalité de valeur, il s'opposa durant sept ans à la puissance romaine, entre 111 et 105. Sur les pas de Jugurtha se déroule sur deux époques : celle d’avant et celle durant les temps modernes. Pour l’histoire, dans son accoutrement de Berbère, à partir de Rome, le chef numide se rend en Algérie pour visiter le grand site, rue d’Isly. Ainsi, il se déplacera vers Constantine, Tébessa et d’autres villes d’Algérie, ensuite en Tunisie. Le tournage de ce film, d'une durée de quatre semaines et dont le titre définitif sera Sur les pas de Jugurtha, se déroulera en Algérie, Tunisie et Italie avec la participation d'une équipe technique nationale composée, entre autres, du directeur de la photographie, Mohamed Zoubir, et d’un ingénieur du son. Salim Roubeche s’est inspiré de quelques ouvrages pour son film dont La guerre de Jugurtha qui a été écrite par Salluste. Il a consulté également des ouvrages de l'écrivain et historien tunisien Mohamed Fentes et de l'universitaire algérien Mohamed Seghir Ghanem. Dans le rôle principal de cette nouvelle production, on retrouvera des comédiens confirmés dont Noureddine Saïd, natif de Sétif. Ce dernier interprétera le roi berbère. Mounir Boumerdes et Kacim Mohame incarneront les soldats romains dans ce court métrage dont l’action débutera au musée de l'armée où est érigée une statue du roi. De cet endroit, le héros commence son voyage à la recherche de l'histoire et sillonna plusieurs villes comme Constantine, Sétif, Bordj-Bou-Arréridj et Tébessa avec des passages à Tunis et à Rome, où se trouvent encore les restes de la dépouille du roi. Il est à rappeler que Zoheir Roubeche a déjà réalisé un feuilleton de dix épisodes sur Abdelhamid Ibn Badis et un autre documentaire sur la vie de certains artistes français nés à Constantine et ayant cité cette ville dans leurs œuvres littéraires et artistiques. Il prépare plusieurs autres projets de films documentaires dont un film sur Raïs Hamidou.
Sihem Benkhemou

Nombre de lectures : 523

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site