Jeudi 12 Avril 2007
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Edition du jour
 
LE REGARD DE MOHAMED BENCHICOU
Culture
Le Soir des Livres
 
 
Nos archives en HTML
 


Pause-Café
Bombes

De toutes les bombes, celle qui fait le plus de dégâts, n’est pas l’engin qui explose immédiatement. Quels que soient ses effets, ils sont immédiatement effacés. Du moins, essaye-t-on de les camoufler. De grandes bâches sont tirées sur les façades officielles et le train-train quotidien reprend… Suite...


Mercredi noir à Alger

La capitale a renoué hier avec l’horreur. L’odeur du sang mêlée à celle des corps calcinés a replongé ses habitants dans de douloureux souvenirs. Il était 10 H 45 lorsqu’une déflagration a été entendue à plusieurs kilomètres à la ronde. La nouvelle a fait rapidement le tour des quartiers : le palais du Gouvernement a été ciblé. Un kamikaze a foncé avec une voiture bourrée d’explosifs sur le poste de garde du palais. Suite...


ATTENTAT CONTRE LE PALAIS DU GOUVERNEMENT
Al Qaïda cible une des plus hautes institutions de l'Etat

C’est l’une des plus hautes institutions de l’Etat algérien qui a été ciblée, hier, par les terroristes du GSPC, groupe qui a récemment fait allégeance à Al Qaïda. Au-delà de l’acte terroriste, l’attaque contre le siège de la chefferie du gouvernement a aussi une portée politique. Suite...


Retour aux opérations kamikazes

L’organisation Al Qaïda au Maghreb, l’ex- GSPC, pour commettre l’horreur, recourt aux opérations kamikazes. Les deux attentats commis hier à Alger ont été l’œuvre de kamikazes qui se sont fait exploser à l’intérieur de véhicules bourrés d’explosifs. C’est le Groupe islamique armé (GIA) qui, en 1995, a recouru aux attentats kamikazes. L’attentat, rappelons-le, a visé la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Suite...


Journée de terreur à l'hôpital Mustapha-Pacha

Une demi-heure après l’attentat ayant visé le Palais du gouvernement, la foule est nombreuse à la place de 1er-Mai en face de l’entrée principale du centre hospitalo-universitaire Mustapha- Pacha. Les premiers blessés commencent à arriver en masse. Les sirènes des ambulances retentissent. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site