Samedi 21 Avril 2007
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Chronique du jour
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Monde
Culture
LE REGARD DE MOHAMED BENCHICOU
 
 
Nos archives en HTML
 

AUX DERNIERES NOUVELLES, ELLE VA BIEN !

Par Hakim Laâlam  
Email : laalamh@yahoo.fr

Belkhadem à qui beaucoup ont reproché d’avoir perdu les pédales le 11 avril, s’est fermement engagé à garder son sang-froid lors des …

…prochains attentats !

Ouf ! Les nouvelles en provenance de son lieu d’hospitalisation et de convalescence sont bonnes. Son état s’est nettement amélioré. Il est vrai que l’on avait eu une peur bleue pour elle au soir du terrible mercredi noir. Les nouvelles les plus alarmantes avaient circulé sur son compte. Certains l’avaient donnée pour morte. D’autres étaient convaincus qu’elle était moribonde. D’autres encore ont juré l’avoir vue de nuit dans un aéroport, sur le point d’être évacuée vers un grand hôpital parisien. D’autres encore parlaient déjà d’elle au passé. D’autres encore s’interrogeaient à haute voix sur le silence des autorités autour de son sort. D’autres encore spéculaient sur le profil du porte-parole improvisé qui viendrait au final nous donner de ses nouvelles tout en affirmant, sans qu’on ait vraiment eu à le lui demander, qu’il sortait à l’instant de sa chambre où il venait de passer les dix plus belles minutes de sa vie. D’autres enfin avançaient des dates de retour, de reprise ou de réapparition. Maintenant, nous savons. Maintenant, c’est officiel ! Les jours de la RECONCILIATION NATIONALE ne sont plus en danger. Grâce à Dieu, elle en a réchappé. Après le 11, elle a été très très malade, mais alhamdoulillah, aujourd’hui, elle est debout, prête à affronter de nouvelles épreuves. Et surtout décidée plus que jamais à contrecarrer les desseins néfastes des ennemis de l’Algérie, à l’intérieur, à l’extérieur ou juchés en équilibre sur le tracé de nos frontières. Ceux qui avaient cru un peu trop vite que c’en était fini d’elle, que la réconciliation nationale n’était plus qu’un mauvais souvenir, en sont aujourd’hui pour leurs frais. Elle est là, debout, fière d’avoir reçu à son chevet des milliers de visiteurs venus à l’insu de leur plein gré saluer sa vigueur retrouvée. C’est qu’elle a la peau dure, la bougresse. Presque aussi dure que ceux qui l’ont un jour imaginée et mise au monde. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 4304

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site