Lundi 30 Avril 2007
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Corruptions
Le Soir Mobile
Monde
 
 
Nos archives en HTML
 

Actualités : TIMIZART
Le FFS commémore les anciens de 1963 et défend l'option du boycott


Ce week-end, les hauts responsables du Front des forces socialistes ont été les hôtes de la commune de Timizart pour, d’une part, honorer les anciens de 1963, combattants, martyrs et simples militants civils, et d’autre part, aborder la question de l’heure relative au boycott des prochaines élections. Il est à signaler l’affluence nombreuse de la salle Youcef-Oukaci drainée, certainement par la présence de Karim Tabbou, premier secrétaire national, Smaïl Kcili P/APW, Rabahi Brahim, premier secrétaire fédéral et Tamadartaza Moussa, secrétaire national chargé de l’animation politique.
Tour à tour, les intervenants ont réitéré la position de leur parti quant à ces prochaines élections arguant l’inutilité de celles-ci et le manque d’une volonté réelle d’alternative par “la distribution de quotas par le pouvoir en place” et de conclure en expliquant leur choix par le fait que c’est la population qui boycotte ce vote et non le parti. Le deuxième volet du rendez-vous des militants du parti d’Aït Ahmed a été consacré à l’historique et la période cruciale de 1963 qualifiée, à juste titre, par les orateurs, de légitime défense et de la première résistance démocratique. Le P/APC, Lounis Mehalla, évoque la bataille de l’medjahdine du 20 octobre 1964 et ses 8 martyrs dont il faut honorer la mémoire et leur sacrifice pour des idéaux démocratiques et qu’il ne s’agissait nullement de violence comme le laissent entendre certaines voix. Un constat relayé par tous les hauts cadres ayant pris la parole. Par la même occasion, des cadeaux ont été distribués pour les anciens combattants et militants de cette même période. C’est ainsi que les organisateurs ont primé le fils de l’ex- P/APW, Aïssat Rabah, assassiné l’été dernier, comme il n’était pas question aussi pour eux d’omettre leurs invités en leur offrant des cadeaux dont un est à remettre à Aït Ahmed. Enfin, il est à noter que le calendrier du FFS est très chargé pour cet été puisqu’il est question d’un audit national pour ce mois de juin, d’une conférence nationale des élus pour le mois de juillet et d’un congrès pour le mois de septembre.
B. T.

Nombre de lectures : 293

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site