Mardi 19 juin 2007
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Culture
Monde
Le Soir Multimédia
 
 
Nos archives en HTML
 

A BON ENTENDEUR SALUT !

Par Hakim Laâlam  
Email : laalamh@yahoo.fr

Heureusement que le traité d’amitié avec la France n’a 
pas été signé. Vous imaginez s’il avait été paraphé ?
Par amitié, nous aurions été obligés de garder…

…Cavalli !

Ainsi donc, Abdelaziz I vient d’ordonner à Abdelaziz II de présenter son programme sous le nez de Abdelaziz III. Et dans ce programme, que lit-on ? On peut y lire, entre autres, et comme déjà souligné hier dans Le Soir d’Algérie que «le gouvernement entend renforcer sa vigilance pour s’opposer à toutes les velléités visant à contrecarrer la politique de réconciliation nationale, d’où qu’elles viennent». D’où qu’elles viennent ? Est-ce à dire que si je refuse de baisser les yeux devant un tango repenti qui me fusille du regard dans la rue, je suis coupable aux yeux des 3 Abdelaziz ? Est-ce à dire que si un jour, un émir ennobli par Abdelaziz I se présente au siège du journal, demande à serrer la main aux membres de la rédaction et que je refuse de la lui serrer en vertu du nombre de photos des camarades assassinés par les terros qui ornent les murs du Soir, je m’exposerai alors aux foudres des 3 Abdelaziz ? Est-ce à dire que si un ancien chef tango est réintégré à son poste d’enseignant dans l’école où mes enfants vont et que j’initie une pétition contre cette réintégration, je risque de goûter aux douceurs du régime judiciaire et carcéral ? Est-ce à dire que si j’écris demain, après adoption du programme de Abdelaziz I, qu’un bon émir est un émir mort, qu’il n’y a pas pire vermine sur terre que les terroristes repentis ou non repentis, qu’un cimetière où l’on enterrerait un ancien boucher, violeur de femmes et enfourneur de bébés est un cimetière souillé et profané, je serai passible de lourdes peines imaginées par Abdelaziz I, lues par Abdelaziz II et adoptées par Abdelaziz III ? Eh bien, aux trois Abdelaziz, je le dis et l’écris tout haut : j’enfreindrai toutes les «lois» qui auraient la prétention de m’interdire de dire ce que j’ai à dire sur les tangos et leurs affidés. Jusqu’à mon dernier souffle. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L

Nombre de lecture : 3648

  Éxclusif : HADJERES AU “SOIR D’ALGERIE”

«Réhabiliter ensemble la fonction noble du politique, la construction de solutions de paix et de mieux-être, acceptables et vivables pour la majorité»

Télécharger la version PDF

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site