Dimanche 02 septembre 2007
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Le Soir Santé
 
 
Nos archives en HTML
 

LE 29 POUR EFFACER LE 17 !

Par Hakim Laâlam  
Email : laalamh@yahoo.fr

Contrairement à ce qu’annonce le ministre des 
télécoms, la 3G n’est pas nouvelle en Algérie.
Elle est même opérationnelle depuis longtemps.

Grogne, Grèves et Gourdin !

Ils ont déjà commencé ! A peine la date des élections officiellement confirmée, ils ont entamé leur «boulot». Pour l’heure, nous n’en sommes qu’aux opérations de déblayage de terrain, de défrichage, de préparation. En entrefilets, en titre, dans un petit paragraphe d’une interview apparemment anodine, vous êtes sûr de tomber sur un chargé de mission sans ordre de mission qui vous déclarera «cette fois-ci, il n’y aura pas d’abstention !» ou encore «le risque de voir les urnes boudées est à écarter pour ce scrutin» ou encore «l’enjeu d’élections locales rassemblera le maximum d’électeurs !» ou encore «les législatives ne sont qu’un mauvais souvenir, un accident de parcours, les Algériennes et les Algériens ont enfin compris où se situe leur intérêt et celui du pays !» Quand ça commence comme ça, on sait d’ores et déjà comment ça va se terminer. Score large au tableau d’affichage. Je sens que des records vont tomber, que des pourcentages vont exploser et que nous aurons souvent à taper les mots «raz-de-marée» et «plébiscite» sur nos claviers. Remarquez, je les comprends les pauvres ! Il n’est pas question pour eux de voir se répéter le scénario du 17 mai dernier. Pouvez-vous imaginer un instant le ministre de l’Intérieur, expliquant un 30 novembre, le vendredi à 10 h que «si les Algériens n’ont pas voté, c’est parce qu’ils ont été à la plage» ? Impossible ! Inimaginable ! Hors saison ! Pouvez-vous encore imaginer le ministère de l’Intérieur reprenant son stylo trois mois après les communales, en plein mois de février pour réécrire 4 millions de lettres à des mal-inscrits récidivistes afin de leur redemander pourquoi ils ne résident toujours pas à la bonne adresse ? Impossible ! Inimaginable ! Impensable ! Donc, il faut préparer la victoire. L’anticiper. La vendre comme crédible. C’est parti mon kiki ! Lisez bien vos journaux ces jours-ci. Vous y trouverez trace lourde des agents vendeurs. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 3347

  Éxclusif : HADJERES AU “SOIR D’ALGERIE”

«Réhabiliter ensemble la fonction noble du politique, la construction de solutions de paix et de mieux-être, acceptables et vivables pour la majorité»

Télécharger la version PDF

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site