Mardi 04 septembre 2007
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Culture
 
 
Nos archives en HTML
 

         Périscoop
BAZOOKA
Que d'aveux, que d'aveux...
PAR MOHAMED BOUHAMIDI
mbouhamidi2001@yahoo.fr

Cela m’apprendra à ne pas croire les mauvaises langues qui flairaient la combine derrière cette histoire de pomme de terre ! Voilà que Ouyahia déclare, sans rire, que l’importation de la pomme de terre a été confiée à des importateurs « connus dans les milieux de la fraude fiscale ». Elles avaient raison ces mauvaises langues et les combines se construisent au plus haut niveau de l’Etat. Belkhadem doit être bien naïf pour n’avoir rien vu. Ou alors il est très mal informé. Ou bien, ou bien il est vraiment madré. Il savait tout. Suite...


Ça se passe comme ça à Tlemcen !

Une licence en sciences de gestion option marketing est apparemment un diplôme fiable et reconnu partout en Algérie. Pour la Fonction publique, ce diplôme n’a pas son équivalent et pourtant, ce diplôme a été obtenu dans une université algérienne, plus précisément à l’université Aboubakr-Belkaïd à Tlemcen. La titulaire de cette licence, employée dans le cadre du pré-emploi dans la wilaya de Tlemcen s’est vu pourtant refuser sa candidature à un concours de recrutement. S’agit-il là d’une exclusion déguisée ou s’agit-il d’un diplôme qui ne vaut rien ? s’interrogent ses proches. Suite...


Ziari baisse le rideau

On annonce dans les coulisses de l’APN que le président de cette institution aurait l’intention de fermer définitivement l’institut de formation aux études législatives (IFEL) Cet établissement, qui dépend de l’APN et dont le siège se situe aux Annassers, serait d’après Ziari “inutile”. Suite...


L'ire des enseignants

Contrairement aux années précédentes, les livres destinés aux enseignants de la 3e année secondaire (1er bac de la réforme)n’ont pas encore été envoyés à leurs utilisateurs. Une situation qui provoque, d’ores et déjà,l’ire des enseignants chargés de ces classes du fait qu’ils vont découvrir ces manuels en même temps que leurs élèves. Suite...


ALLAH GHALEB !" DE BELKHADEM

C’est l’histoire de sept Algériens en conflit avec l’ambassade du Koweït qui a mis fin à leur contrat de travail en enfreignant la réglementation algérienne du travail. Un fait que les concernés ont porté à la connaissance des autorités algériennes à commencer par l’inspection du travail. Las de frapper à toutes les portes, deux des concernés sont allés jusqu’à attendre le chef du gouvernement devant la mosquée où il a l’habitude d’accomplir la prière pour lui remettre une lettre qui retrace la genèse de l’histoire. Mis au parfum, Belkhadem se contente d’un “Allah ghaleb” pour manifester sa solidarité avec ces concitoyens. Suite...


  Éxclusif : HADJERES AU “SOIR D’ALGERIE”

«Réhabiliter ensemble la fonction noble du politique, la construction de solutions de paix et de mieux-être, acceptables et vivables pour la majorité»

Télécharger la version PDF

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site