Jeudi 04 octobre 2007
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML
 

         Chronique du jour
CHRONIQUE D’UN TERRIEN
Que faire ?
Par Maâmar FARAH
farahmaamar@yahoo.fr

Un lecteur me fait le reproche, pas seulement à moi, mais à Madame Leïla Aslaoui, à Mohamed Bouhamidi, Boubekeur Hamidechi, Ahmed Hali, Hakim Laâlam, etc., de «défoncer des portes ouvertes». Il écrit que nous nous contentons d’exposer des situations que tout le monde connaît, sans proposer de solutions ! Sur un ton amical et respectueux, il nous dit qu’il attend beaucoup de nous. La presse n’a-t-elle pas déjà, et dans un passé récent, accompli des missions pour lesquelles elle n’était pas désignée ? N’a-t-elle pas, à force de jouer un rôle politique, empiété sur les plates-bandes des partis et des élites ? Quant à défoncer des portes ouvertes, ce n’est pas si sûr ! Si les choses étaient aussi simples et claires pour tout le monde, nous ne serions pas trois ou quatre quotidiens sur les quarante que compte le pays à nous compliquer l’existence ! Parce qu’il n’est pas facile, de nos jours, d’aller à contresens de l’unanimisme ambiant et il est plus commode d’applaudir les seigneurs du moment : on y gagne à tous les coups et l’Anep ne nous ferait pas la tête ! Au lieu d’être considérés comme des pestiférés, nous serions invités sur tous les plateaux de l’ENTV ! Critiquer ouvertement ce pouvoir autocratique nous impose d’être irréprochables dans notre vie quotidienne. Suite...


  Éxclusif : HADJERES AU “SOIR D’ALGERIE”

«Réhabiliter ensemble la fonction noble du politique, la construction de solutions de paix et de mieux-être, acceptables et vivables pour la majorité»

Télécharger la version PDF

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site