Mardi 16 octobre 2007
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Culture
Vox populi
 
 
Nos archives en HTML
 

         Vox populi
LE BILLET DE LA SEMAINE

En lisant qu’un projet de loi à venir permettra à l'Etat de sanctionner les propriétaires des habitations non finies, je me suis rappelé une remarque, ô combien pertinente et sensée, d'une cousine émigrée de 4 ans, au début des années 1980 ; elle a dit à son papa qui la promenait à travers son village, en Basse-Kabylie : - papa, pourquoi en Algérie toutes les maisons sont cassées ?
Un lecteur
Suite...


LA PAROLE AUX JEUNES
On reste ensemble…

J’ai l'habitude de suivre les opinions exprimées par les lecteurs dans «Vox Populi», mais l’article du «vieux harraga», publié dans l’édition du 2 octobre m’a fait beaucoup de peine : je n'ai jamais vu quelqu'un qui déteste son pays à ce point. Je connais beaucoup de harragas, mais pas comme ce monsieur ! C’est vrai qu’ils ont choisi de quitter leur pays, mais leur cœur est resté accroché ici ; il se balade dans toutes les villes d’Algérie, dans leur «houma» et entre leurs amis. Suite...


LES MESSAGES

Boumerdès : retour «à la normale» Quelle était belle notre ville lors des Jeux africains : quelle disponibilité des autorités (compétentes ?) : peinture fraîche, rénovations en tous genres : trottoirs, bitume, fanions, banderoles, drapeaux, et du bruit le soir. Il a fallu que les jeux soient terminés, les feux de la rampe éloignés et «les invités de marque» dirigés ailleurs, pour que nous retournions à notre quotidien de toujours, à notre culture nationale : absence totale d’hygiène, les sacs d’ordures qui traînent partout, les constats sur le bâclage des travaux d’hier à coups de millions de dinars, A la situation normale quoi ! Fallait-il pour autant s’étonner ? Sincèrement non ! Un vécu de 47 ans ne peut être trompé par quelques coups de pinceau, badigeonnant de couleurs bizarres notre résignation depuis longtemps entamée. Hcinu de Boumerdès Suite...


Les lois du marché dépravent la presse algérienne

Je suis une fidèle lectrice de toute la presse algérienne avec une certaine retenue cependant ! Chers journalistes, quand auriez-vous enfin les tripes de vous libérer du joug ? N’avez-vous pas marre de jouer un rôle de «contre pouvoir» ? Levez-vous, mes chers compatriotes et soyez les libérateurs de la jeunesse algérienne désenchantée et en totale décrépitude, préférant voguer sur les flots, rêvant d’une contrée lointaine où la justice et la reconnaissance des mérites ne font pas défaut. Suite...


  Éxclusif : HADJERES AU “SOIR D’ALGERIE”

«Réhabiliter ensemble la fonction noble du politique, la construction de solutions de paix et de mieux-être, acceptables et vivables pour la majorité»

Télécharger la version PDF

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site