jeudi 13 décembre 2007
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Culture
Livres
 
 
Nos archives en HTML
 

         Régions
LA JOURNÉE ARABE DE LA POLICE A TLEMCEN
Une commémoration dans le recueillement

Le siège de la Sûreté de wilaya a abrité la cérémonie de commémoration de la Journée arabe de la police dans un climat de respect et de recueillement. Sur tous les visages, on pouvait observer tristesse et douleur, et ce, suite aux attentats terroristes qui viennent d’endeuiller tout le peuple algérien. Le côté festif de cette cérémonie a été, naturellement, annulé et cela n’a pas empêché la police de célébrer sa journée en accueillant cette fois-ci écoliers et lycéens qui découvrent pour la première fois l’univers des services de sécurité. Suite...


Tiaret connaît enfin son P/APC

Après une attente résultant d’un recours introduit par le parti du FLN auprès de la chambre administrative relevant du tribunal de Tiaret suite à la contestation des résultats obtenus par le RND à l’issue du scrutin du 29 novembre des APC, le Conseil d’Etat qui s’est saisi de l’affaire a rendu hier son verdict. Suite...


BLIDA
Saisie de 5 kilogrammes de kif traité

Les éléments de la section de recherches du groupement de la gendarmerie de Blida ont arrêté, lundi dernier au quartier Douiret à Blida, trois dealers en possession de 5 kilogrammes de kif traité. Il y a lieu de souligner que ce coup de filet est venu suite à un guet-apens tendu aux trafiquants après que des informations faisant état de la commercialisation de drogue dans ce vieux quartier furent parvenues aux gendarmes. Suite...


TIZI-OUZOU
Disparition mystérieuse d’un père et de son fils aîné

Dans la nuit de lundi à mardi derniers, le village Tamdikt, dans la commune de M’kira, à 60 kilomètres au sud de la wilaya de Tizi- Ouzou, a été le théâtre d’une disparition mystérieuse d’un père de famille, âgé de 55 ans et de son fils aîné, 20 ans, répondant respectivement aux initiales, M. Achour et M. Ali, tous deux paysans de leur état. Suite...


SIDI-BEL-ABBÈS
Célébration de la Journée internationale de la montagne

Le 11 décembre 2007, tous les pays du monde ont été invités à célébrer, désormais annuellement, l’événement de la Journée internationale de la montagne, sur résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies adoptée le 20 décembre 2002. Suite...


AÏN-DEFLA
Un sixième gardien de nuit agressé

Mardi vers 7h du matin, c’est le gardien de l’école Brahim-Djelloul, non loin de l’agence des voyageurs, rue du 20-Août, qui a été découvert gisant dans une mare de sang avec une grave blessure au niveau de la tempe gauche. Suite...


BOUIRA
Déception des citoyens

Située aux limites sud à 76 km de Bouira, Hadjra Zerga fait partie de ces communes déshéritées et dépourvues de beaucoup de commodités. Suite...


MUSÉE DE CONSTANTINE
La «Valise muséale» intéresse la police des frontières

La journée d’avant-hier a été consacrée par le Musée national Cirta de Constantine à l’évaluation de l’opération «Valise muséale» qui a touché cette année pas moins de 23 établissements d’enseignement moyen de la commune du chef-lieu de la capitale de l’Est. Suite...


COMMÉMORATION DU 11 DÉCEMBRE 1960
Le ministre des Moudjahidine en visite de travail à Relizane

À l’occasion du 47e anniversaire des événements du 11 Décembre 1960, Mohamed Cherif Abbas, ministre des Moudjahidine, a effectué une visite de deux jours dans la wilaya de Relizane. Le ministre des Moudjahidine s’est rendu à Oued Rhiou où il a baptisé une structure pédagogique du nom du chahid Ziane Djillali tombé au champ d’honneur en 1958. Le représentant du gouvernement s’est rendu par la suite à Djdiouia où trois cités (196-Logts, 130-Logts et les 100-Logts) ont été baptisées des noms des chouhada Laznay Mohamed, Fahlaoui Bouabdellah et Soukehal Bouabdellah. Par ailleurs, la direction de l’éducation a organisé, pour sa part, des activités artistiques à travers l’ensemble des structures pédagogiques tous cycles confondus. Des chants et des pièces théâtrales sur le thème ont été prévus à cette occasion, ainsi que des expositions de photos des moudjahidine, chouhada tombés au champ d’honneur.
A. Rahmani
Suite...


MILA
La déroute programmée du RND

Au lendemain de l’installation de la nouvelle Assemblée populaire de wilaya, issue des élections du 29 novembre dernier, et l’élection d’un président d’obédience FLN, en l’occurrence M. Hocine Seddiki, par 32 voix contre 10 pour son adversaire du jour et candidat malheureux du RND, Zentout Kamel, tout Mila était en liesse, tellement l’événement était d’importance pour de nombreux Mileviens qui ne souhaitaient qu’une chose ces jours-ci – conjoncture oblige ! – La débâcle du RND de Ammar Hadmessaoud et, par conséquent, de son poulain, secrétaire général par intérim de la commune du chef-lieu de wilaya qui briguait la présidence de l’APW. Suite...


INSTALLATION DE L'APW DE BATNA
M. Badaïda Bouzid (FLN) nouveau président

Bien que l’installation de la plupart des présidents d’APC (61 communes à travers la wilaya de Batna) a débuté le mardi 4.12.2007, la presse n’a toujours pas les résultats des élections locales du 29.11.2007, c’est dire la difficulté de savoir qui fait quoi. Après une première tentative avortée samedi pour une histoire de recours dimanche 9.12.2007, l’APW a connu son nouveau locataire en la personne de M. Badaïda Bouzid, élu à bulletins secrets, bien qu’il était le candidat pour le poste de trois partis cumulant 35 voix. Suite...


TIZI-OUZOU
Les gros handicaps de l’agriculture

Quel avenir pour l’agriculture dans la wilaya de Tizi-Ouzou ? Posée par la nature depuis toujours et par l’homme, notamment au lendemain de l’indépendance du pays, cette question tarde à trouver une réponse satisfaisante pour le développement durable et le bien-être de la population de la région. Suite...


BORDJ-BOU-ARRÉRIDJ
Violée il y a 25 ans, elle brise enfin la loi du silence

Devant Chahrazad Benkhalfallah, présidente de l’association Tataloat de Bordj-Bou-Arréridj, une femme âgée de 38 ans et au visage ridé prématurément, prononçait difficilement le mot viol. Le sac à main serré sur ses genoux, comme pour cacher sa honte, elle n’arrivait pas à «cracher» ses mots. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site