mercredi 26 décembre 2007
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Le Soir Retraite
Le Soir Auto
 
 
Nos archives en HTML
 

         Régions
AÏN TEMOUCHENT
Les nouveaux élus APW passent à l'action

La session inaugurale de la nouvelle APW de la wilaya de Aïn-Témouchent, qui s’est tenue lundi dernier au siège de l’APW, avait pour ordre du jour, trois points essentiels, à savoir le règlement intérieur de l’APW, la désignation des vices-présidents et la constitution des commissions de l’APW. La session a vu la présence du wali, des chefs de daïra, des présidents d’APC, des membres de l’exécutif et les nouveaux élus de l’APW. Suite...


ALGER
L'exécutif bloqué à l'APC de Bordj-El-Bahri

La nouvelle assemblée populaire communale de Bordj- El-Bahri, installée il y a près de quinze jours par le wali délégué de Dar-El-Beïda, se livre à une véritable bataille sur la gouvernance de ladite assemblée. Ayant obtenu 4 sièges sur 11, le FLN, à qui revient la présidence, a préféré faire cavalier seul en choisissant de répartir les postes-clés de l’APC aux élus de sa formation, au détriment des sept autres partis ayant obtenu un siège chacun. Suite...


BOUMERDÈS
La construction d'un marché, à Ouled-Moussa compromise

Le projet de construction d’un marché communal, dans la commune de Ouled-Moussa, dans la wilaya de Boumerdès, vient de faire l’objet de contestations de la part de l’Union générale des commerçants et artisans algériens. Cette dernière, qui a émis des réserves et des doutes quant à la fiabilité dudit projet, explique son opposition par plusieurs facteurs. Suite...


INSTALLATION DE L'EXECUTIF DE L'APC D'ASSI-YOUCEF
Le fédéral du FFS à Tizi-Ouzou en difficulté

Qui l’eut cru ? Comment se fait-il que le premier responsable du plus vieux parti de l’opposition, le FFS en l’occurrence, et dans la wilaya de Tizi-Ouzou pour ne rien cacher, en soit arrivé à quémander le soutien de l’ex-parti unique, le FLN pour ne pas le nommer, et de son rival de toujours le RCD, pour installer l’exécutif d’une commune du fond de la wilaya ? Le pire dans cette histoire est que les sollicitations se sont soldées par un cuisant échec. Suite...


BÉJAÏA
Le mouvement associatif et la promotion des droits de l'homme en débat

Le mouvement associatif et la promotion des droits de l’homme est le thème d’un séminaire, programmé pour ce week-end à la crèche communale d’Akbou à l’initiative de la section locale de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme. Suite...


LOGEMENT SOCIAL A BORDJ-BOU-ARRÉRIDJ
Pourquoi la crise empire-t-elle ?

Ils sont quinze mille demandeurs de logements sociaux au niveau du chef-lieu de la wilaya de Bordj-Bou-Arréridj, alors que la daïra ne dispose actuellement que de 758 logements sociaux qui seront attribués par tranche, de janvier à juillet 2008. Suite...


ORAN
Alerte au zoonoses

La DSP d’Oran s’apprête à lancer, à partir des ondes de la radio El-Bahia et d’autres organes de communication, une campagne de sensibilisation sur les zoonoses et plus particulièrement sur les risques des morsures par des animaux errants. En effet, le phénomène des meutes de chiens errants, qui ont fait des cités de la ville d’Oran leur territoire, prend de l’ampleur et inquiète aussi bien les citoyens que les professionnels de la santé. Suite...


BORDJ-BOU-ARRÉRIDJ
Le gel de l'APC de Ras-El-Oued et la fièvre des citoyens

Le conseil communal de Ras-El-Oued, la deuxième agglomération après celle du chef-lieu, a du mal comme de coutume à former son conseil exécutif. Les conséquences risquent de se répercuter négativement sur une population qui crie son désarroi : enclavement, chômage, délinquance, inondations, pauvreté, pollution et insécurité. Suite...


OUACIFS
L'APC pas encore installée, la population dans l'expectative

Près d’un mois après le scrutin local de fin novembre dernier, la commune de Ouacifs n’a toujours pas d’assemblée, et le maire ne fait que mener les affaires courantes de la municipalité. Suite...


BOUIRA
L'APW retrouvera-t-elle ses lettres de noblesse ?

Lundi, le destin de la wilaya de Bouira s’est peut-être joué au niveau de l’APW. Cette instance, qui a été de tout temps une boîte de résonance de l’administration et de tous les walis qui se sont succédé à la tête de la wilaya, est en train de vivre un autre destin. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site