lundi 17 mars 2008
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Corruptions
Le Soir Mobile
 
 
Nos archives en HTML
 


Pause-Café
Le Sahara de...l'Edough !

Des amis de Annaba m’ont fait parvenir des photos scandaleuses sur le bétonnage d’une des plus belles plages de la cité. Non contents d’avoir littéralement couvert de béton toute la verdure intra-muros, les brutes s’attaquent maintenant au seul espace qui demeure intact : le rivage ! Suite...


EXPLOSION D'UNE BOMBE A KADIRIA
Une lycéenne tuée et une autre blessée

Hier à 8 h 10, une bombe de fabrication artisanale, déposée près d’un mur de clôture du lycée Msili-Mohamed de Kadiria, à 30 km au nord-ouest de Bouira, et faisant face à l’artère principale, a explosé, tuant sur le coup une jeune fille et en blessant une autre, apprend-on de sources concordantes. Suite...


5 lance-roquettes, 6 fusils-mitrailleurs, 40 kalachnikovs, 3 mortiers, 8 obus, 30 000 balles et des panneaux solaires récupérés par l'ANP à Touggourt

Selon des sources sécuritaires, une unité de l’ANP a empêché une grande opération de transfert d’armes achetées par Belmokhtar au profit des groupes activant au Nord. Six terroristes ont été éliminés et un lot d’armement et de minutions important a été récupéré dans la région du sud-est de Touggourt. Il s’agit de 5 lance-roquettes, 6 fusils-mitrailleurs, 40 kalachnikovs, 3 mortiers, 8 obus, 30 000 balles de différents calibres ainsi que des panneaux pour énergie solaire. Selon les mêmes sources, le groupe auteur de l’enlèvement des deux Autrichiens est le même qui a tendu une embuscade aux gardes frontières de Guemmar le 7 février dernier et où huit gendarmes ont été assassinés avant de prendre la fuite et de se réfugier en Tunisie pour capturer les deux touristes avec l’aide de six autres terroristes tunisiens. Suite...


SID-AHMED GHOZALI AU SOIR D'ALGÉRIE
Histoire des nationalisations, politique pétrolière et bonne gouvernance - 12e partie

«Le Président Chadli Bendjedid a été profondément choqué par les évènements d’Octobre 1988 proprement dits. Il en était au début de la prise de conscience d’une dure réalité qu’il n’avait pas osé regarder en face jusque-là.» Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site