samedi 29 mars 2008
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Culture
 
 
Nos archives en HTML
 

         Culture
JOURNÉE MONDIALE DU THÉÂTRE À SKIKDA
Organisation d'une conférence-débat sur le mouvement théâtral

Edition des actes de la rencontre, publication d’un manuel ou d’un livre relatant le mouvement théâtral à Skikda, création de centres de formation théâtrale, organisation de festivals à travers le territoire de la wilaya et redynamisation des journées théâtrales moribondes de Zitouna et Ramdane- Djamel notamment, redonner de la valeur au théâtre pour enfants en imposant un droit de regard des professionnels sur les pièces jouées au sein des établissements scolaires, restructuration des associations activant dans le domaine à travers un organigramme et un plan d’action appropriés. Suite...


PRINTEMPS MUSICAL DE L’ANDALOU À MILA
Un rendez-vous de jeunes prodiges

La Maison de la culture de Mila, ainsi que quelques maisons de jeunes des plus importantes communes de la wilaya (Ferdjioua, Chelghoum-Laïd, Oued Athmania et Oued Endja), ont vibré trois jours durant (du 25 au 27 du mois courant) au rythme des envolées lyriques de quelques prodiges de la chanson andalouse. Suite...


UN COLLOQUE NATIONAL LUI EST RÉSERVÉ
Si Mohand U M'hand revisité à Annaba

«Amokrane choua’ra» (le grand des poètes), Si Mohand U M’hand était à l’honneur en cette fin de semaine à Annaba. En effet, un colloque national lui a été consacré au Palais de la culture Mohamed-Boudiaf de la ville d’Annaba. Des hommes de culture, des chercheurs, des enseignants universitaires représentant de nombreuses facultés du pays et des officiels ont pris part à cet hommage pour un homme qui a marqué la poésie populaire algérienne de son empreinte. Suite...


ET SI LA POLYGAMIE ÉTAIT IMPOSSIBLE EN ISLAM ?
DE NOURDINE BENNABI
Une preuve ontologique

C’est une pièce de théâtre en cinq actes qui met en scène deux groupes opposés. L’un défend la polygamie, le second la combat. L’auteur a choisi vingt-cinq personnages pour l’interpréter. En fait, ces derniers composent les deux clans. Les uns forts de certains versets du livre saint, tentent de convaincre les autres que cette pratique n’est pas aisée à appliquer en Islam. Ils créent même une association anti-polygamie. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site