dimanche 20 avril 2008
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Le Soir Santé
Monde
 
 
Nos archives en HTML
 


Pause-Café
Géants

Comme remède miracle au phénomène de la «harga», M. Belkhadem propose d’inculquer aux jeunes «l’amour de la patrie et de l’identité nationale». Suite...


COMMÉMORATION DU 20 AVRIL 1980
Peur sur les libertés en Algérie

Comme à son commencement premier, la traditionnelle marche organisée en Kabylie en souvenir des évènements du 20 Avril 1980, se déroulera sous le signe de revendications multiples : la reconnaissance de l’identité culturelle et linguistique amazigh et le respect du pluralisme politique et des libertés en Algérie. Suite...


EMBUSCADE TERRORISTE A CONSTANTINE
3 policiers blessés

L’accalmie qu’a connue la capitale de l’est du pays ces derniers temps, vient d’être rompue après l’attentat terroriste perpétré dans la soirée d’avant-hier contre un véhicule de police à la cité Zoughi-Slimane, sur la route de l’aéroport. Suite...


DES DIZAINES DE RÉFUGIÉS MALIENS S'INSTALLENT A TINZAWATINE
Un nouveau Darfour au sud de Tamanrasset ?

Des dizaines de réfugiés quittent Kidal vers le territoire algérien pour fuir la répression des forces maliennes, selon les témoignages. Plus de 150 personnes se sont installées depuis quelques jours à Tinzawatine, une localité située près des frontières algéro-maliennes. Une cinquantaine de familles vont les rejoindre incessamment. Le Croissant-Rouge algérien a installé ses camps pour apporter aide et assistance aux réfugiés qui se trouvent dans un état déplorable. Suite...


POLITIQUE EUROPÉENNE DE VOISINAGE
L'Algérie fait marche arrière

C’est une véritable volte-face que vient d’opérer l’Algérie dans ses relations avec l’Union européenne. Farouchement opposée à la Politique européenne de voisinage (PEV), l’Algérie a fini par afficher «une volonté politique» pour y adhérer. C’est la porte-parole de la commissaire aux relations extérieures et à la politique européenne de voisinage qui l’a révélé à Bruxelles. Pour venir à bout du refus de Bouteflika à y souscrire, l’Union européenne a fini par recentrer les discussions sur un «minipaquet » de négociations qui élude les questions qui fâchent et qui ont trait aux droits de l’homme et à la démocratie. Pour le moment, aucun plan d’action n’a été signé mais l’Algérie a fait part d’un «intérêt certain». Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site