jeudi 03 juillet 2008
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Culture
Société
 
 
Nos archives en HTML
 

         Périscoop
BAZOOKA
LE RÊVE PERDU D’UN PÉTROLE BON MARCHÉ
Par Mohamed Bouhamidi
mbouhamidi2001@yahoo.fr

La bataille continue à Madrid. Les pays de l’Opep ne se laissent pas impressionner et quelques-unes de leurs répliques valent le coup d’œil. Le secrétaire général de cette organisation rappelle dans un texte publié dans un journal espagnol qu’«avec le boycottage de la Libye et de l'Iran et le problème créé en Irak, il y a cinq à six millions de barils par jour qui manquent sur le marché». Suite...


Les pilotes s’impatientent

Les pilotes maritimes, qui attendent toujours la mise en adéquation des salaires sur la base de leur statut, envisagent de passer à l’action. Des sources proches de cette corporation annoncent un débrayage imminent. Notons qu’une telle initiative pourrait mener au blocage total des ports d’Algérie. Suite...


Quand Belaïz fait de la pédagogie

Le ministre de la Justice a «ramassé» littéralement son directeur des moyens qui affirmait qu’une fois rénovées, les geôles du tribunal de Blida ont été «humanisées». Ce qui n’a pas été du goût de Tayeb Belaïz qui a rappelé à son collaborateur que des «geôles humanisées», cela n’existe tout simplement pas ! Suite...


Reconduction par SMS

Dans les travées de l’APN, les mauvaises langues affirment que Layachi Daâdouaâ a reçu un SMS de Belkhadem lui annonçant sa reconduction au poste de chef du groupe parlementaire du FLN à l’Assemblée. Suite...


Lâchages

Hormis Djamel Ould Abbès, tous les ministres FLN ont brillé par... leur boycott de la cérémonie commémorative du 5 Juillet, organisée hier par le FLN au Palais de la culture et présidée par Abdelaziz Belkhadem. Un boycott très instructif sur le nombre de «lâchages» enregistrés par le SG du FLN depuis son limogeage de la chefferie du gouvernement. Suite...


BOUTEFLIK SAMEDI AU MDN

Contrairement à ses habitudes, c’est le jour même de la fête de l’Indépendance, c’est-à-dire samedi, que Bouteflika se rendra au ministère de la Défense nationale pour prononcer son discours traditionnel. Un discours où il ne sera question d’aucune «annonce» d’importance, croit savoir une source digne de foi. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site