mardi 16 decembre 2008
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Culture
 
 
Nos archives en HTML
 

Actualités : UNE ANNÉE APRÈS LE DÉCÈS DE REDOUANE OSMANE
Un hommage rendu à un grand homme


Les enseignants du lycée Emir- Abdelkader et quelques syndicalistes du secteur de l’éducation se sont réunis, hier, dans le hall du lycée Emir Abdelkader. Emus, ils ont tenu à rendre hommage à un grand syndicaliste, Redouane Osmane, qui a consacré sa vie à la défense des droits des travailleurs. Il y a de cela exactement une année, le défenseur des droits des opprimés a été terrassé par une crise cardiaque devant ses élèves alors qu’il venait d’achever un cours.
Les témoignages de ses collègues et amis se sont succédé, hier, pour dire combien Redouane manque à sa famille, à ses amis et collègues et à la famille du monde syndical. Les présents ont assuré qu’ils n’oublieront pas de sitôt l’acharnement du syndicaliste à se consacrer sans relâche à revendiquer encore et encore les droits des travailleurs, à harceler la tutelle à multiplier réunion sur réunion pour arracher des acquis. Sa deuxième famille, celle du monde de l’éducation est toujours en deuil. Ils ont ancré dans leur mémoire le combat mené par l’homme digne et désintéressé qu’était Redouane. Le militant et leader syndical jusqu’à son dernier souffle a écumé les rédactions, histoire de distribuer un communiqué de son syndicat ou de «traîner» à sa suite des enseignants dont les droits ont été bafoués. Alors qu’il s’était lancé dans la lutte pour les acquis démocratiques à l’université, il décide au cours de l’année 2003 de se consacrer exclusivement aux revendications de la famille de l’enseignement en créant le Conseil des lycées d’Alger (Cla). Celui qui faisait figure de leader des syndicats de l’éducation, en dépit de maintes incarcérations et arrestations, n’a pas renoncé à rassembler autour de lui les enseignants soucieux de sortir du marasme que connaît cette noble profession. Décédé à l’âge de 56 ans Osmane Redouane, ont assuré hier ses compagnons de lutte, sera toujours pour le monde syndical un exemple d’honnêteté et d’abnégation, un leader difficile à remplacer et une véritable perte pour les militants des droits syndicaux. Le Conseil des lycées d’Alger, pour lui rendre hommage, a aussi tenu hier une rencontre consacrée aux droits de l’homme et au monde de l’éducation. Rencontre qui vise, selon ses initiateurs, à reprendre des thèmes auxquels s’est beaucoup consacré le défunt Osmane Redouane.
F.-Zohra B.

Nombre de lectures : 313

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site