mardi 10 mars 2009
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Culture
Monde
Contribution
Pause-Café
 
 
Nos archives en HTML
 

         Périscoop
Les voitures de la discorde

La procédure employée par les Commissions de wilaya des œuvres sociales (CWOS) de l’éducation pour vendre des voitures aux enseignants par facilité de paiement a soulevé un grand mécontentement au sein de la corporation. Et pour cause : non seulement les voitures mises en vente sont trop chères, mais le nombre (23) proposé chaque trimestre lors de l’opération du tirage au sort est loin de satisfaire les enseignants. Suite...


Limogeage collectif

Le jour même où le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, promettait «plus de droits» aux femmes, à l'occasion de la célébration de la Journée mondiale de la femme, qui coïncide avec le 8 mars, 400 employées dans le cadre du filet social ont été limogées à Blida, à en croire Louisa Hanoune. La secrétaire générale du Parti des travailleurs s’est dite scandalisée par ce «cadeau» offert le jour de leur fête à des femmes qui travaillaient déjà dans des conditions précaires et avec un salaire de misère. Suite...


En attendant Tounsi

Le groupe criminel auteur de la série de «casses» d’appartements dans la cité Saïd-Hamdine court toujours, plus d’un mois après avoir commis ses méfaits en plein jour. Les propriétaires des appartements cambriolés, qui souffrent de traumatismes dus à la violation de leur espace intime, voient leurs chances de retrouver leurs objets volés s’amenuiser de jour en jour. Ils viennent de solliciter le DGSN, M. Tounsi, pour une intervention rapide afin de mettre fin aux agissements de ce groupe et récupérer leurs biens. Suite...


La grosse colère de Bouteflika

A la fin de son discours dimanche dernier à Club-des-Pins à l’occasion de la Journée mondiale de la femme, Abdelaziz Bouteflika, bousculé et submergé par les sollicitations «zelées», a piqué une grosse colère ! Il se leva de sa chaise et, fait inhabituel de sa part, regagna le pupitre en lançant : «Mais cessez-moi cette anarchie ! C’est quoi ça ?» Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site