mardi 07 avril 2009
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Culture
Monde
 
 
Nos archives en HTML
 

         Monde
Obama et son «ami» Zapatero enterrent cinq ans de brouille

Le président américain Barack Obama et le chef du gouvernement socialiste espagnol José Luis Rodriguez Zapatero ont enterré dimanche soir à Prague lors d'un tête-à-tête, une longue brouille entre les deux pays née du retrait unilatéral des troupes espagnoles d'Irak en 2004. Cette première rencontre en cinq ans entre dirigeants américain et espagnol «ouvre une nouvelle page des relations» entre les deux pays, s'est félicité M. Zapatero à l'issue de cet entretien soigneusement mis en scène, en marge du sommet Etats- Unis-Union européenne. Suite...


POUR DÉNONCER LE «MUR DE LA HONTE»
Quelque 1 500 Espagnols se rendront dans les territoires sahraouis occupés

Un total de 1 500 Espagnols se rendront dans les tout prochains jours dans les territoires sahraouis occupés pour se joindre aux nombreux autres citoyens européens pour dénoncer le «mur de la honte», symbole de l’occupation marocaine du Sahara occidental, a-t-on appris de la Coordination espagnole des associations de soutien au peuple sahraoui (CEAS). Suite...


Obama défend fermement l'adhésion de la Turquie à l'UE

Le président américain Barack Obama a de nouveau plaidé, hier, dans un discours au Parlement turc, pour l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne, adhésion en cours de négociation depuis 2005 à laquelle plusieurs Européens sont opposés. «Laissez-moi être clair : Les Etats-Unis soutiennent fermement la candidature de la Turquie à l'UE», a-t-il dit, ovationné par les députés. M. Obama, qui effectue sa première visite dans un pays musulman, allié de l'Otan, a évoqué «des siècles d'histoire, de culture et de commerce partagés (entre l'Europe et la Turquie) qui vous unissent». Il a estimé qu'une entrée de la Turquie dans l'UE renforcerait le bloc européen. Suite...


RUSSIE
2009 sera «très difficile», mais le «pire» a été évité

Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a averti hier ses concitoyens que l'année 2009 serait «très difficile» mais a assuré que le «pire» avait été évité en Russie et que la crise serait «surmontée». Suite...


SÉISME EN ITALIE
À L'Aquila, la course contre la montre pour sortir les survivants

C'était un immeuble de quatre étages en plein centre de L'Aquila. Il s'est effondré dans la nuit comme un château de cartes pendant le violent séisme et des dizaines de personnes attendaient hier après-midi avec angoisse que les secouristes dégagent des survivants. Suite...


PRIX NOBEL DE LA PAIX
Le docteur Abou Eich de Ghaza proposé comme candidat

Le médecin palestinien Ezzedine Abou Eich, qui a perdu trois de ses filles lors d'un bombardement israélien pendant la guerre de Ghaza, a été proposé comme candidat au prix Nobel de la paix, a indiqué hier un ministre israélien. «J'ai été informé du fait que le docteur (Ezzedine) Abou Eich a été retenu par le comité Nobel comme candidat au prix Nobel de la paix, et j'ai tenu à le féliciter chaleureusement », a affirmé à l'AFP M. Avishaï Braverman, ministre en charge des minorités. Suite...


ARABIE SAOUDITE
Riyad puise dans ses réserves en devises pour soutenir l'économie

L'Arabie saoudite, premier exportateur de brut du monde, puise dans ses réserves en devises, estimées à quelque 400 milliards de dollars, pour soutenir sa croissance économique face aux effets de la crise financière mondiale, déclarent des économistes et banquiers à Riyad. Suite...


AFGHANISTAN
La loi controversée sur les femmes chiites pas encore appliquée

Une loi que des Etats occidentaux accusent de bafouer la liberté des femmes de la minorité chiite en Afghanistan n'est pas encore entrée en application et sera amendée si le gouvernement afghan estime qu'elle va à l'encontre des droits de la femme, selon une source officielle. Suite...


AFRIQUE DU SUD
Abandon des poursuites contre le favori à la présidence

Le parquet général sud-africain a annoncé hier l'abandon des poursuites pour corruption contre le favori à la présidence Jacob Zuma, mettant un terme à huit ans d'enquête à moins de trois semaines des élections générales. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site