mercredi 29 avril 2009
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Le Soir Retraite
Le Soir Auto
Culture
Dossier
 
 
Nos archives en HTML
 

Petit laborantin ne deviendra jamais grand !

Par Hakim Laâlam  
Email : laalamh@yahoo.fr

Reconduction du gouvernement. Djamel Ould Abbès reçoit des télégrammes de félicitations de la…

…SNVI, de Vanhool, de Tata, d’Isuzu, de Hyundai, de Toyota…

Qui a dit que les ministres reconduits ne travaillent pas ? Surtout pas moi ! Et surtout pas après avoir ouïdire qu’un ministère, celui de l’Intérieur, était fort occupé depuis quelques jours. Occupé à quoi ? A créer, à alimenter, à générer, à régénérer et à accroître une dissidence dans les rangs du MSP. Voilà bien là mon ministère de l’Intérieur tel que je l’ai toujours connu. Un incorrigible avatar du professeur Maboulette mâtiné de son confrère Jivago. Il est saisissant de constater que le labo des manipulations de l’islamisme soit encore ouvert en 2009. Je le pensais sincèrement fermé depuis les expériences malheureuses des années 90 et suivantes. Je me trompais, assurément. Qu’importe que des voix se soient élevées à plusieurs reprises, à plusieurs niveaux et à plusieurs endroits pour avertir contre le danger des expériences de laboratoire sur l’islamisme. Qu’importe que des personnes de bonne volonté aient rappelé à l’envi que ce genre de manipulations peut déboucher sur n’importe quoi, un «n’importe quoi» souvent explosif. Des nations autrement structurées en moyens de renseignement, de «namima», d’infiltration, de «tikherbichine», de pilotage à distance, d’intox et de contre-intox, se sont magistralement plantées lorsqu’elles ont cru pouvoir contrôler à leur guise l’islamisme politique et ses bras armés. La débâcle américaine en Afghanistan est là, aujourd’hui encore, aujourd’hui plus qu’hier et moins que demain, pour en témoigner. De manière cinglante. Et les nôtres, avec à leur tête Nounou la Gaffe, voudraient faire mieux ? Je me tiens le ventre ! A quoi aura donc servi notre longue expérience avec l’islamisme ? A rien, finalement, si aujourd’hui encore nous nous berçons de l’illusion de pouvoir exploser la sphère intégriste par des tours de passe-passe, des mouvements de pions sur un échiquier. L’islamisme se combat. Il ne se manipule pas. La peste verte se manipule d’autant moins que les laborantins locaux sont loin d’être des lumières en matière de dosage des fioles, de calculs des équations et d’expérimentation des formules. C’est tout juste s’ils arrivent à berner cinq petits lapins et à bégayer des taux brejnéviens le vendredi. Et encore ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.
Retrouvez-moi sur mon blog
www.tacervellesarrete.blogspot.com

Nombre de lecture : 3238

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site