mercredi 06 mai 2009
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Chronique du jour
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Le Soir Retraite
Le Soir Auto
Culture
 
 
Nos archives en HTML
 

Le Samu politique selon Louisa !

Par Hakim Laâlam  
Email : laalamh@yahoo.fr

Pourquoi une carte de journaliste ? 

Pour un journalisme à la carte !

Quand elle évoque la fraude à large échelle qui a marqué la dernière présidentielle, Louisa assure que cela n’est pas le fait d’Abdekka, mais d’un environnement malsain. Lorsqu’elle énumère les chantiers en souffrance, Louisa jure que ce n’est pas le fait d’Abdekka, mais de personnes malintentionnées qui gravitent autour de lui, malgré lui. Si j’étais Abdekka – Dieu l’en préserve ! — je serais tout de même un peu froissé. Car, à en croire Louisa, tout se passerait juste à côté de moi sans que je me rende compte de rien. Auquel cas, soit je suis complètement aveugle, miros, soit je suis tellement bon et généreux que je n’arrive pas à me débarrasser des brebis galeuses qui polluent mon environnement immédiat. Dans les deux cas, je serais innocent. Selon Louisa, bien sûr ! Mais alors, si le problème, ce n’est pas moi… enfin… je veux dire lui, Abdekka, mais plutôt son entourage, n’aurait-il pas été plus judicieux de la part de Louisa de postuler, non pas à la présidence, mais plutôt à la fonction de conseillère unique et exclusive de Boutef’ ? Pourquoi avoir perdu du temps et de l’argent à jouer au lièvre, alors qu’elle aurait très bien pu faire fonction d’adjointe au lion, sans dépenser un seul de nos sous ? Remarquez, moi, ce que j’en dis, c’est juste un avis, comme ça, au passage. Louisa est libre de faire ce qu’elle veut. Et ce qu’elle fait de mieux depuis quelque temps, c’est de se porter au secours d’Abdekka. Bravo pour ce Samu politique ! Un tel dévouement à blanchir Boutef’ vaut bien une législative anticipée, non ? Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 6019

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site