jeudi 07 mai 2009
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Culture
 
 
Nos archives en HTML
 


Pause-Café
L’épidémie a fait 4 686 morts !

Du 3 au 17 avril 2009 seulement, 4 579 nouveaux cas de choléra ont été enregistrés dans neuf pays : Angola, Botswana, Malawi, Mozambique, Namibie, Afrique du Sud, Swaziland, Zambie et Zimbabwe ! Cette épidémie, dont personne ne parle, a déjà tué 4 686 personnes ! Comparez avec le nombre des victimes de la grippe porcine ! Parce qu’elle touche des populations sous-développées et qu’elle n’implique pas de grosses commandes de vaccins dans certains laboratoires, cette épidémie est ignorée superbement par les médias, y compris les nôtres ! Suite...


BÉJAÏA
Crime à la cité universitaire

Une simple altercation verbale entre un médecin et un responsable administratif a tourné au drame, hier, à la cité universitaire d’Ihaddaden, au centre-ville de Béjaïa. Le Dr S. Saïdji, âgé de 47 ans, médecin exerçant depuis quelques mois dans cette résidence universitaire, a trouvé la mort hier dans des circonstances inconnues, aux environs de 10h40. Suite...


HASSAÏNE ZEMMOURI, L’EX-P-DG DE L’EX-ENAPAL AU SOIR D’ALGÉRIE :
«Ma condamnation n’a été ni accidentelle ni le fait du hasard»

Six années et demie d’incarcération à El-Harrach. Dix-sept ans de quête inlassable de réparation. C’est trop pour un homme qui n’a pas commis le crime pour lequel on l’a injustement condamné. Aujourd’hui, finis les dédales éprouvants de la justice. Il est acquitté et innocenté. Mieux vaut tard que jamais. Mais est-ce suffisant pour réparer le préjudice subi ? Il n’y a que celui qui a vécu cette terrible cabale judiciaire qui peut en juger. Lui, c’est Hassaïne Zemmouri, l’ex-Pdg de l’ex-Enapal. Il a tout et tant perdu, jusqu’à l’être cher, sa mère qui mourut alors qu’il était derrière les barreaux. Aucune indemnisation, dit-il. Aujourd’hui, il lance une accusation à l’endroit de ceux qui l’ont voué aux gémonies : des groupes d’intérêts que la transition vers l’économie de marché n’agréait pas. Interview. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site