mercredi 27 mai 2009
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Le Soir Retraite
Le Soir Auto
Dossier
Pause-Café
 
 
Nos archives en HTML
 


Pause-Café
Voyage dans le temps

Quelque part entre Oued Rhiou et Mostaganem. Dans la pleine nue balayée par les vents et submergée par la couleur blonde des champs de blé, une image surréaliste, venue d’un autre âge… Un souk. Un immense souk installé dans la poussière. On y vend de tout. Des centaines de camions et de fourgons immatriculés dans la presque totalité des wilayas, avec une prédominance des « 05 », « 48 » et « 34 », créent un embouteillage monstre. Les quelques gendarmes accourus pour régler la circulation ne peuvent rien. On passera plus d’une heure trente à attendre que le flot de véhicules sortis des pistes dans l’anarchie veuillent bien laisser passer les automobilistes venus et allant vers Mosta. Suite...


PLAN D’ACTION DU GOUVERNEMENT
Ouyahia formalise la validation de sa copie auprès du Sénat

Après avoir passé et réussi sans encombres le test de la chambre basse du Parlement, le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, est allé hier mardi quêter le quitus des sénateurs. Normalement, il n’a nul souci à se faire tant, au Conseil de la nation, l’opposition est très très peu représentée. Suite...


SELON LES RÉSULTATS D’UNE ÉTUDE DU SNAPAP
Huit travailleurs sur 10 vivent avec des crédits

Une étude sur la vie socioprofessionnelle des travailleurs de la Fonction publique menée récemment par le Syndicat national autonome des travailleurs de la Fonction publique (Snapap) auprès de 22 482 employés à travers le territoire national dans cinq secteurs-clés (éducation, santé, intérieur et collectivités locales, formation professionnelle et enseignement supérieur), a démontré que près de 8 travailleurs sur 10 (76%) sont obligés de recourir au crédit pour subvenir à leurs besoins et ceux de leurs familles, les plus élémentaires (nourriture, habillement et autres charges). Suite...


PIÈCE DE RECHANGE CONTREFAITE
L’association des concessionnaires hausse le ton

Le sujet de la pièce de rechange contrefaite semble enfin susciter l’attention des pouvoirs publics qui viennent de sortir de leur immobilisme en organisant une journée d’étude, dimanche dernier, au cours de laquelle il ont annoncé une batterie de mesures pour contrecarrer le travail de sape de certains importateurs indélicats. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site