samedi 25 juillet 2009
Accueil | Edition du jour
 

Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Monde
Société
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Nos archives en HTML
 


Entretien
MOHAMMED BOUTALEB, PRÉSIDENT DE LA FONDATION ÉMIR ABDELKADER AU SOIR D’ALGÉRIE :
«La société que concevait l’Émir Abdelkader était pluriconfessionnelle»

Que sait la génération actuelle de l’Emir Abdelkader ? Pas grand-chose, sommes-nous tentés de dire, comme sur toutes ces grandes personnalités qui ont marqué l’histoire de l’Algérie. On les retrouve dans quelques passages dans des manuels confectionnés à la hâte et sans recherche. Alors que des nations sans civilisation, sans Histoire, s’inventent des gloires et des victoires, nous, nous complaisons dans cette quête acharnée à ternir ce qui doit faire notre fierté. Dans cet entretien que Mohammed Boutaleb, le président de la Fondation Emir Abdelkader nous a accordé, nous apprenons que l’Emir a conçu le premier Etat algérien avant même l’existence de l’Italie ou de l’Allemagne en tant que tels. C’est aussi le premier homme à avoir posé les jalons de ce qui est désormais appelé «les droits de l’homme» par sa façon de traiter les prisonniers de guerre et son équité face aux autres races qui composaient son armée. Il a été également considéré à son époque comme l’incarnation de la tolérance et du dialogue entre les religions pour avoir sauvé des milliers de chrétiens d’une mort certaine. Il serait peut-être temps de revoir la relation qu’a l’Algérien avec son histoire car, comme disent les sociologues, «on ne peut construire son avenir sans connaître son passé». Le débat est ouvert pour reconsidérer les faits de notre Histoire avec ses failles, ses défauts, ses points faibles et ses points forts. Suite...


GUELMA
Trois morts dans un cortège nuptial

Un cortège nuptial venant de la commune de Bouchegouf et se dirigeant vers celle de Aïn- Ben-Beïda, distante de 45 km du chef-lieu de wilaya de Guelma, s’est terminé, ce jeudi, par un deuil, suite à un accident de la circulation. Suite...


  Édition papier
Lire le journal en PDF

Télécharger la version compressée

CE QUI S’EST RÉELLEMENT PASSÉ À TIBHIRINE

Télécharger

 

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site