dimanche 29 novembre 2009
Accueil | Edition du jour
 

Actualités
Périscoop
Régions
Culture
Vox populi
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Panorama
Vox populi
Pause-Café
Entretien
Contribution
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Nos archives en HTML



Pause-Café
La Ligue arabe à Tunis et la CAF à Casablanca !

Tunis. Le 27 novembre.
Pour cause d’Aïd, la ville est pratiquement vide. Commerces fermés, circulation très réduite ; les odeurs de grillade emplissent l’air… Là où nous allons, on nous parle du fameux match que «les Egyptiens, mauvais perdants, n’ont pas digéré. Toute la Tunisie était avec vous ! Nous avons suivi la rencontre avec nos tripes et nous sommes très heureux de votre qualification au Mondial. A Tunis, des cortèges se sont formés, drapeau algérien au vent, pour célébrer cette victoire !» Suite...


TRAGIQUE ACCIDENT DE LA CIRCULATION À KHENCHELA
Mort de 5 membres d’une même famille

Cinq personnes d’une même famille demeurant à Khenchela ont trouvé la mort dans un accident survenu sur la RN 88 reliant Khenchela à Batna, plus précisément à la sortie de la ville de Kaïs, lorsqu’une Berlingo a violemment percuté le parapet d’un pont, avant de se renverser. Suite...


APRÈS TROIS SEMAINES DE DÉBRAYAGE
Fin de la grève au primaire et au moyen mais pas au secondaire

Trois semaines après le début du débrayage dans le secteur de l’éducation, les positions divergentes des syndicats ont créé une certaine confusion dans les esprits. Les parents se demandent toujours s’ils doivent envoyer ou pas leurs enfants à l’école. Ce qui est certain, c’est qu’au niveau du primaire, la reprise se fera à partir d’aujourd’hui, idem pour le moyen. C’est au niveau des lycées que la situation risque d’être plus compliquée. Suite...


Jean-Baptiste Rivoire condamné pour «violences volontaires contre Didier Contant»

Avec ce verdict, c’est un peu la condamnation de tous ceux qui se sont acharnés contre l’Algérie qui faisait face aux terroristes barbares. C’est la condamnation de ceux qui avaient inventé dans le microcosme parisien — avec leurs relais dans une certaine presse et des ONG — la fameuse interrogation du «qui tue qui ?», devenue leur marque déposée, qui tentent encore aujourd’hui, désespérément, de laver les groupes terroristes de crimes que ces derniers revendiquent eux-mêmes. Suite...




  Édition papier
Lire le journal en PDF

T élécharger la version compressée

CE QUI S’EST RÉELLEMENT PASSÉ À TIBHIRINE

Télécharger

 

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site