samedi 24 avril 2010
Accueil | Edition du jour
 

Actualités
Périscoop
Régions
Culture
Vox populi
Sports
Femme magazine
Monde
Chronique du jour
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Nos archives en HTML


         Périscoop
Passeport biométrique dites-vous ?

En France, une vive polémique avait suivi l’attribution du marché des passeports biométriques à une entreprise privée de droit... français. Le Conseil d’Etat a finalement décidé d’annuler ce marché, considérant que les informations contenues dans un passeport relèvent de la seule discrétion de l’État français. Et c’est à ce titre que le marché a été finalement attribué à l’imprimerie de la Banque de France, une institution étatique. Et dire que chez nous, la confection du passeport biométrique a été attribuée à cette entreprise française disqualifiée chez elle. Suite...


Une nouvelle date pour la visite du président en Allemagne

La visite de Bouteflika en Allemagne est toujours d’actualité, affirme une source informée. Devant initialement avoir lieu mercredi, elle a été reportée à cause du nuage volcanique et donc du souhait des Allemands de ne courir aucun risque. Les négociations sont, cependant, en cours à un haut niveau entre les deux pays pour fixer une nouvelle date qui sera arrêtée en fonction de l’agenda de la chancelière Angela Merkel. Suite...


Flici a enfin sa conférence !

La fameuse conférence internationale sur la réconciliation nationale de Mme Flici aura finalement lieu. Elle est programmée pour mardi prochain à l’hôtel El- Aurassi. Organisée sous le haut patronage de Bouteflika, cette conférence avait été reportée une première fois il y a de cela quelques mois, et ce, après l’intervention de la présidence de la République. Cela, pour la simple raison que les participants n’étaient pas de haut niveau, outre «les bâtons dans les roues mis par certains ministères. Suite...


Les chambres de commerce boudées

Les opérateurs économiques semblent hésiter à adhérer aux Chambres de commerce réparties sur l’ensemble des wilayas. Et pour cause, le taux d’adhésion ne dépasse pas les 2%. Une situation que beaucoup expliquent par l’inertie de ces chambres, leurs difficultés à trouver des financements, sans compter que beaucoup d’entre elles ne disposent même pas d’un siège. Suite...


  Édition papier
Lire le journal en PDF

Télécharger la version compressée

CE QUI S’EST RÉELLEMENT PASSÉ À TIBHIRINE

Télécharger

 

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site