lundi 03 mai 2010
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Corruptions
Culture
Contribution
Monde
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML



HARCÈLEMENT JUDICIAIRE CONTRE LES JOURNALISTES
«Le temps a finalement donné raison à la presse»

Selon maître Khaled Bourayou, le pouvoir a toujours vu d’un œil méfiant l’intéressement de la presse à la gestion de la chose publique, au fonctionnement des institutions et à la prise en charge des préoccupations de la société, et a toujours recouru au harcèlement judiciaire comme moyen de répression contre les journalistes. Mais depuis l’éclatement de plusieurs affaires de corruption ces deux dernières années, le droit de regard de la presse est devenu inévitable, et le temps lui a finalement donné raison. Suite...


ENTENTE SPORTIVE SÉTIFIENNE
Un club, une histoire

L’Entente… Ce qu’elle a nourri de légendes cette équipe aux couleurs mythiques : noir et blanc. Ces tons opposés mais unis dans la même équipe ont fait vivre et donné du sens à plusieurs générations de Sétifiens. Suite...


Benachenhou revient sur la mort de Amirouche
Boussouf et Boumediène, victimes de la Bleuite… à titre posthume

Des années après l’indépendance, en évoquant la mort des deux chefs de wilaya, certains combattants laissèrent insinuer qu’un message radio envoyé aux intéressés par le GPRA et intercepté par l’ennemi aurait permis de situer l’itinéraire du groupe Amirouche-Haouès en partance pour la Tunisie. Pour ceux qui ont le privilège de connaître Si Amirouche, ils sauront qu’un chef de sa trempe ne révélait jamais à l’avance ses intentions et encore moins le ou les itinéraires qu’il voulait emprunter, si bien qu’il est impensable qu’il ait été donné par quelqu’un de son entourage et encore moins par l’extérieur. En fait, la disparition de Amirouche-Haouès est due à une opération anodine et de routine de l’armée française, comme l’ennemi avait l’habitude de déclencher par les troupes du secteur quasi quotidiennement. Suite...


  Édition papier
Lire le journal en PDF

Télécharger la version compressée

CE QUI S’EST RÉELLEMENT PASSÉ À TIBHIRINE

Télécharger

 

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site