mardi 18 mai 2010
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir des Livres
Contribution
Culture
Chronique du jour
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELS
Le statut et le régime indemnitaire des travailleurs bientôt promulgués


Le statut particulier des travailleurs du secteur de la formation et de l’enseignement professionnels ainsi que le régime indemnitaire seront bientôt promulgués. C’est ce qu’a annoncé le ministre en charge du secteur.
Rym Nasri – Alger (Le Soir) - Hier, au Centre de presse d’El Moudjahid, le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, El Hadi Khaldi, a affirmé que le statut particulier et le régime indemnitaire des travailleurs de son secteur, élaborés en concertation avec le partenaire social, seront prochainement présentés au gouvernement. Il a précisé que l’effet rétroactif du régime indemnitaire sera assuré à compter de janvier 2008. S’agissant des réformes lancées depuis 2002, El Hadi Khaldi a précisé que le nombre de centres de formation a connu une évolution de plus 150 %, et atteint 1 135 établissements. Il a également souligné que le budget d’équipement et de gestion est passé de 11,99 milliards de dinars en 1999 à 35 milliards de dinars en 2010. Cette réforme, poursuit-il, vise également à moderniser tous les établissements de formation. Ils seront, ainsi, équipés des nouvelles technologies d’information : connexion Internet, WIFI, VSat,… Une opération lancée en collaboration avec Algérie Télécom et dont le montant a atteint 430 millions de dinars. A cela s’ajoute la dotation de tous les instituts et centres de formation professionnels de bibliothèques. A propos du marché du travail, le premier responsable du secteur de la formation professionnelle a indiqué que trois dispositifs ont été conçus pour assurer un équilibre entre le monde de la formation et celui du travail. Il s’agit du Conseil national de partenariat, déjà installé, et de l’instauration de cellules d’orientation et d’accompagnement dans chaque établissement. Le rôle de ces deux dispositifs consiste, dit-il, à «rationaliser les efforts de l’Etat en matière de formation professionnelle ». Autre dispositif : l’instruction du Premier ministre pour l’ensemble des ministères et des établissements publics de communiquer leurs besoins en matière d’emplois. «Cette instruction fait obligation à ces institutions et établissements publics d’accueillir le stagiaire à la fin de sa formation, et d’assurer également le recyclage des formateurs», explique El Hadi Khaldi. Le ministre a affirmé, en outre, que son département dispose d’une banque de données sur les demandes et les besoins de ces institutions. Il estime qu’«avec l’installation de ces dispositifs, l’émersion des jeunes diplômés pourrait atteindre entre 80 à 85%».
R. N.

Nombre de lectures : 468

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site