lundi 28 juin 2010
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Monde
Mondial
Sports
Femme magazine
Corruptions
Culture
Chronique du jour
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
Nos archives en HTML


         Corruptions
GLOBALISÉ, LE CRIME ORGANISÉ MENACE LA SOUVERAINETÉ DES ÉTATS, SELON LES NATIONS UNIES
Un rapport de l’ONUDC évalue l’impact sécuritaire de la criminalité internationale

Une armée de l’ombre, dispersée en petits groupes mais appuyée par des bataillons en col blanc qui l’aident à recycler ses profits : la criminalité organisée est une menace planétaire, à laquelle les Etats ne peuvent répondre que par une«approche globale», affirme un rapport des Nations unies. «La criminalité transnationale est devenue une menace pour la paix et le développement, voire pour la souveraineté des Etats», a souligné le directeur exécutif de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), Antonio Maria Costa, en présentant ce rapport à l’Assemblée générale à New York, jeudi 17 juin 2010. Suite...


Tendances de la criminalité transnationale organisée

Que peut-on raisonnablement dire de manière générale sur les tendances de la criminalité transnationale organisée ? Il semblerait qu’il y ait un consensus général pour dire qu’aussi bien les organisations extrêmement structurées que les organisations peu structurées sont impliquées dans la criminalité transnationale organisée et un certain nombre d’experts considèrent que ces dernières prendraient le pas sur les premières. Suite...


CE QUE NE DIT PAS LE RAPPORT DES NATIONS UNIES
«Tant que nous n'avons pas un Etat fort…»

La mafia implique l’omerta, pacte de soumission de la victime et d’impunité de l’agresseur. L’omerta est imposée par des sanctions exemplaires avec marque de fabrique. La criminalité même non sanguinaire devient mafia si elle contamine les pouvoirs publics. Lois, magistrats et police ne suffisent pas contre la mafia, car elle laisse en place les structures législatives, judiciaires, coercitives, mais en détourne le fonctionnement en sa faveur. Suite...


  Édition papier
Lire le journal en PDF

Télécharger la version compressée

CE QUI S’EST RÉELLEMENT PASSÉ À TIBHIRINE

Télécharger

 

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site