Samedi 24 juillet 2010
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Monde
Chronique du jour
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Émeutes dans l’exécutif !

Par Hakim Laâlam  
Email : laalamh@yahoo.fr

A l’approche du Ramadan, et avec les rumeurs de pénurie
et de tensions sur plusieurs produits de première
nécessité, l’Etat tient à rassurer : il y aura suffisamment
de…

… pneus et de bouteilles d’essence
pour tout le monde !

L’idée doit être prise très au sérieux. Et ne pas être considérée comme une simple boutade de chroniqueur. Je propose la création urgente d’un ministère de la solidarité gouvernementale. Rien à voir bien sûr avec celui existant déjà et qui s’occupe en théorie de solidarité envers les citoyens. En théorie, bien sûr. En très théorie ! Non ! Mon ministère, lui, serait exclusivement chargé de solidarité intragouvernementale et intrainstitutions étatiques et publiques. Je souligne une nouvelle fois au crayon gras l’urgence de la chose, parce qu’en ce moment, yalatif ! Ça part dans tous les sens. Ça pète sans prévenir. Ça explose sans préavis ni coup de fil préalable afin que les abords de l’explosion soient évacués. Un vice-président virtuel qui se plaint de ne pas avoir de prérogatives. Un P-dg de boîte publique qui critique ouvertement une loi de finances. Un ministre des… Finances justement qui lui suggère doucereusement de commencer d’abord par bien gérer son entreprise avant d’émettre un avis sur les lois promulguées par le gouvernement. Un ministre des Transports qui s’est transformé au fil du temps en bourreau de ses directeurs régionaux, jouant sadiquement à les faire tomber dans les pommes par des phrases assassines. Un ministre des Affaires religieuses qui nous jure la main sur le Saint Coran que les imams ayant refusé de se lever pour Kassamanseront sévèrement punis, avant de revenir nous susurrer entre ses lèvres pincées qu’il n’est surtout pas question d’exclure ces renégats. Et autour de cette grosse khalouta, rien ! C’est le plat été. L’électroencéphalogramme ressemble au tracé d’une course de vélos en Flandres. C’est tout de même un comble ! Avant, nous avions l’incompétence. Mais au moins, elle était assumée collectivement, sous le même maillot, en équipe de loosers soudés, avec l’esprit de groupe. Maintenant, c’est l’incompétence en petits comités distincts, en grappes, en factions qui se livrent de drôles de batailles de mots et de déclarations vachelardes. C’est franchement pas très solidaire comme démarche ! Ça fait désordre ! Et si ça continue sur ce tempo, ce n’est pas seulement un ministère de la solidarité gouvernementale qu’il faudra créer, mais aussi un autre ministère, un portefeuille spécialement chargé de la discipline au sein de l’exécutif. Il le faut, sinon, ça va être l’émeute là-haut. Et vous imaginez des brigades antiémeutes devant séparer les ministres pro-Boutef’ de ceux pro-Ouyahia ? Forcément, y aura des bavures ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 3373

  Édition papier
Lire le journal en PDF

Télécharger la version compressée

CE QUI S’EST RÉELLEMENT PASSÉ À TIBHIRINE

Télécharger

 

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site